3 Doors Down @ le Métropolis, 12.03.2017

Dimanche dernier, le groupe originaire de l’état du Mississippi 3 Doors Down, s’arrêtait à Montréal pour leur tournée us and the night pour promouvoir leur dernier album paru il y a un an déjà. Malgré un froid sibérien, le Métropolis, sans afficher complet, était passablement bien rempli. Je ne suis pas un grand fan de 3 Doors Down, mais j’ai apprécié leurs 2 premiers albums. J’avais une certaine hâte de les voir en spectacle, car je n’avais jamais eu la chance de les voir performer live. 3 Doors Down a atteint une certaine renommée avec leur chanson Kryptonite parue en 2000. Le Band fait du rock post grunge avec ce petit côté alternatif qui a marqué le rock de cette époque. (2000)

C’est le groupe montréalais The Falling qui avait la lourde tâche de réchauffer la foule. Le groupe joue du rock alternatif. Malgré une bonne performance, leur musique n’a pas su réellement m’accrocher, il manque un petit ingrédient pour «’rocker»’. La foule leur a réservé un chaleureux accueil à la fin le leur spectacle.

Après une brève intermission, sous les acclamations d’une foule vendue d’avance, le groupe 3 Doors Down prend d’assaut la scène. Cette dernière étant très vaste et agrémentée d’un grand vidéo situé derrière la batterie de Greg Upchurch. Tout au long du spectacle des images défilent en montrant des images ou vidéos des différentes époques selon les chansons jouées durant leur spectacle.

Tout au long de la soirée, le chanteur Brad Arnold nous remercie de l’accueil des fans montréalais, au grand plaisir de ces derniers. C’était d’ailleurs la première fois que le groupe était à Montréal en «’tête d’affiche»’. Jouant beaucoup de pièces du dernier album (Still alive, the broken, piece of me), ce sont surtout les plus populaires et plus connues qui ont enflammé le plus la foule (Duck and run,away from the sun). En guise de rappel, on a droit à «Here Without You, Loser». Le spectacle se termine par when i’m gone et le chanteur n’est pas sans nous rappeler que cette pièce est dédiée aux militaires de nos pays respectifs qui nous protège au péril de leur vie. Dans l’ensemble, un bon spectacle rock, un peu court, mais avec une belle énergie du groupe. Je ne deviendrai pas plus fan du groupe, mais les fans ont par contre été comblés par leur idole.

Texte: Nicholas Dumont

Photos: Helene Dickey