Bullet For My Valentine @ le Métropolis, 07.03.2016

Un début de semaine sur les chapeaux de roue à Montréal: les formations While She Sleeps et Asking Alexandria ont partagé la scène du Métropolis avec les Britanniques de Bullet For My Valentine dans une ambiance des plus ardentes. Retour sur une soirée qui a fait du bruit — au sens propre comme au sens figuré.

C’était à se demander pour qui les fans étaient venus lundi soir tellement la foule était surexcitée du début à la fin. Des hurlements accueillent plus que chaleureusement les membres d’Asking Alexandria. Une énergie débordante et condensée en une courte setlist — néanmoins très efficace si l’on en croit la fougue qui habite chacun d’entre nous. La soirée avait cependant un goût amer: le show marquait en effet la dernière date du groupe dans le cadre de leur tournée avec BFMV. Très reconnaissant de l’accueil montréalais, Asking Alexandria a livré une prestation sans fausse note. «Thank you so fuc*ing much Montreal, it’s been incredible!» résume bien le tout, n’est-ce pas?

Après le départ de leur bassiste Jason James en 2015 et leur cinquième album dans les bacs depuis plusieurs mois, il était temps pour le groupe originaire du Pays de Galles de repartir en tournée: la «British Invasion» arrive donc en Amérique du Nord. Le temps de récupérer un peu de force et Bullet For My Valentine fait son entrée — en force — avec le titre «No Way Out», extrait de leur cinquième album studio, Venom, sorti en août dernier.
«Skin» et «Your Betrayal» agissent comme une bonne claque dans la figure. Pour plaire aux anciens comme aux nouveaux fans, BFMV mélange les titres et n’hésite pas à solliciter le public sur des titres comme sur «The Last Fight», titre de leur troisième album — Fever.
Le public scande «Bullet, Bullet, Bullet» qui résonne en écho dans la salle tandis que le groupe semble sous l’emprise des cris et des applaudissements de la foule.

«You want a battle? (here’s a war), “The Last Fight”, “Venom” et “Alone” viennent compléter une setlist qui se veut éclectique.
Les Montréalais se chargent d’insuffler une dernière dose d’énergie à la formation britannique pour un rappel tout en puissance sur le très célèbre “Tears don’t fall”.
Nul besoin de préciser que c’est sur ce titre que la frénésie atteint son paroxysme. “Waking the Demon” — de l’album Scream Aim Fire — clôture un show qui aura, sans aucun doute, plu aux fans.
Sans transpirer la nouveauté, leur dernier album Venom a hérité de la même formule que les albums précédents, mais comme on dit, on ne change pas une équipe qui gagne.

SETLIST
No way out
Skin
Your betrayal
4 words (to choke upon)
You want a battle? (Here’s a war)
The last fight
Raising hell
Scream Aim Fire
The poison
Venom
Alone
Worthless
Hand of blood
RAPPEL
Tears don’t fall
Waking the Demon

Texte: Marine Lardennois

Photos: Martine Labonté