Terry Bozzio @ Club Soda, 11.09.2018

Un des meilleurs batteurs du monde débarque en ville.

Ce soir, je vais voir une légende. Un batteur hors du commun ayant partagé la scène avec des grands tels que Frank Zappa, Tony Levin, Patrick O’hearn, Warren Cuccurullo, pour n’en nommer qu’une infime partie. Il est lauréat du Grammy Award, du RockWalk Honoree, du Hall of Fame Award du Modern Drummer Magazine, et fait partie des 5 meilleurs Drummers de tous les temps de Rolling Stone!

J’arrive sur place et malgré que je me présente tôt la salle est déjà emplie de fans, la plupart dans la trentaine ou plus. Mis à part un papa avec son bébé? Il n’est jamais trop tôt pour être mélomane! Ce sera donc un concert assis: des tables ayant été acheminées partout au parterre. Super, nous ne serons pas trop nombreux et nous profiterons davantage de l’acoustique de la salle.

Deux heures de percussions et de plaisir.

Comme la plupart des gens à qui j’ai fait part de la durée, je me suis dit: «Mais comment meubler deux heures de concert avec seulement une batterie, et ce sans moments faibles? Eh bien, en voyant le format et la complexité des composantes de l’instrument monstre de Monsieur Bozzio.je me suis imaginé que s’il faisait vibrer qu’une fois ou deux chaque tambour ou cymbale de tout cet assortiment on serait très près d’y arriver! Sur une note plus sérieuse, ce génie nous offra une performance créative à souhait, variée et quelque peu sous forme de clinique de percussion, mais aussi nous eurent droit à une discussion de type-conférence afin de nous familiariser avec ses instruments. L’humourétait au rendez-vous et le partage d’une passion viscéralesut charmer ainsi que bien informer les curieux présents, qui, suite à la demande de Terry, affirmèrent leur statut de batteur pour ce que je dirais un tiers de la salle. Nous avons eu le plaisir d’entendre l’interprétation de 5 equals 7, le titre brillamment expliqué pour ceux n’ayant pas de connaissances théoriques musicales. Chaque titre était expliqué avec soin et passion. Nous avons aussi eu droit à une explication historique en ce qui a trait au cajón; ce fameux instrument ressemblant à une boîte en bois que l’on chevauche afin de créer des rythmes divers avec les paumes de la main. Nous avons pu entendre 5 flûte loop, debussy, awanolene entre autres.

Terry Bozzio est un artiste très polyvalent et ils a énuméré plusieurs de ses projets connexes en cours. Nous avons pu bénéficier de quelques pièces issues de Reality et aussi à un rappel timide et je crois non programmé. Ce fut une expérience enrichissante et vraiment divertissante! Il s’agit d’une performance unique, intense, dynamique, spiritualiste, mélodique, orchestrale, atmosphérique et musicale sur le plus grand ensemble de percussions et de sons accordés au monde.

Texte: Martin Desbois

Photo: Mélany Champagne