Death From Above 1979 @ le Métropolis, 05.05.2016

Le Canada et les USA se sont unis pour nous faire passer une soirée inoubliable jeudi soir, au Métropolis. Malgré les récents évènements qui ont ébranlé les Eagles of Death Metal et le monde de la musique en général, ces derniers n’ont rien perdu de leur fougue légendaire. Un beau moment de rock’n’roll.

On connaissait les Eagles of Death Metal («EODM») pour leur leader complètement déjanté, leur rock incisif et aussi pour Josh Homme, qui est, rappelons-le, l’un des fondateurs du groupe, aux côtés de Jesse Hughes. Depuis novembre dernier, les Californiens sont davantage connus pour avoir survécu aux attentats perpétrés au Bataclan, salle de concert très prisée de Paris.

Mais Hughes et sa bande ont réussi à se relever de cette tragédie et ont pris un malin plaisir à nous le prouver. Reconnaissants d’être encore en vie et de pouvoir partager leur passion pour le rock, les EODM ont insufflé à leur musique une sincérité, un amour et une énergie sans égal. Très réceptif, le public montréalais a renvoyé la pareille au groupe qui malgré une set list plutôt courte (première partie oblige), nous aura offert de bons classiques: I Only Want You, Whorehoppin’, I Want You So Hard (Boy’s Bad News), Don’t Speak (I Came to Make a BANG!) ou encore Silverlake (K.S.O.F.M), titre extrait de leur dernier album, Zipper Down.
De longs solos, basse, batterie, sur Speaking In Tongues viennent terminer une prestation sans fausse note. «Je t’aime, I love you», lance Hughes. Rien à redire.

CLIQUEZ SUR l’IMAGE POUR LES PHOTOS DES EAGLES OF DEATH METAL

_DSC6198

Vers 22 h, Death From Above 1979, duo originaire de Toronto, est bien parti pour suivre les traces des Eagles of Death Metal: «Now let’s fuc*ing party». Le ton est donné!
Avec tout autant d’énergie qu’EODM, les Canadiens se déchaînent sur leurs instruments et nous offrent une prestation énergique et rock’n’roll à souhait.
Piochant tour à tour dans leurs albums You’re a Woman, I’m a Machine (2004) et The Physical World (2014), le groupe prend plaisir à régaler nos tympans avec de bons classiques comme Trainwreck 1979 ou Right On, Frankenstein.
« You wanna hear the sex song? » : Sexy Results, puis Dead Womb viennent clôturer la soirée.

Une soirée au goût particulier: celui de l’amour, du partage, de la passion pour le rock’n’roll, de la reconnaissance d’être (encore) en vie. Des moments magiques comme celui-là, on en voudrait plus souvent.

CLIQUEZ SUR l’IMAGE POUR LES PHOTOS DE DEATH FROM ABOVE

_DSC6328

Texte: Marine Lardennois

Setlist des EODM

I Only Want You
Don’t Speak (I Came to Make a BANG!)
Complexity
Whorehoppin’ (Shit, Goddamn)
The Reverend
Silverlake (K.S.O.F.M)
Save A Prayer
I Love You All The Time
I Want You So Hard (Boy’s Bad News)
Speaking In Tongues

Setlist de DFA 1979

Right On, Frankenstein!
Always On
Turn It Out
Virgins
Cheap Talk
You’re a Woman, I’m a Machine
Going Steady
Black History Month
Trainwreck 1979
Little Girl
White Is Red
Romantic Rights
Government Trash
The Physical World

Encore

Sexy Results
Dead Womb

CLIQUEZ SUR l’IMAGE POUR LES PHOTOS DE BIBLICAL

_DSC6115