Vous manquiez de chaleur ces derniers jours? Véritable rayon de soleil, Dennis Lloyd (de son vrai nom Nir Tibor) est venu réchauffer les cœurs lundi soir au Théâtre Corona pour un concert complet! Ses talents de musicien et sa voix sensuelle en ont envoûté plus d’un.

Multi-instrumentaliste, producteur, chanteur, performeur hors-pair… l’artiste possède plusieurs cordes à son arc. Originaire d’Israël, le jeune homme (25 ans seulement!) puise son inspiration un peu partout. De ses voyages à ses expériences personnelles, il insuffle à chacun de ses morceaux des sentiments puissants, bruts, susceptibles de parler à tout un chacun.

Dès son entrée sur scène, c’est sous une salve d’applaudissements et de hurlements que sont accueillis le chanteur et ses musiciens. Avec un naturel déconcertant, Dennis Lloyd entame le premier morceau et lance l’opération séduction, qui ne tarde pas à agir.
Public connaisseur, c’est sans hésitation que chacun y va de sa personne et reprend les paroles de chaque chanson.

Petit aperçu du talent de Lloyd sur Never Go Back, voix suave parfaitement posée et trompette maîtrisée à la perfection. Un titre-caméléon dans lequel se cache un mélange des genres très travaillés et transgressés, juste comme il faut.
Tantôt séducteur, tantôt romantique, il sait parfaitement explorer et exploiter son outil vocal.

Nevermind est probablement le morceau le plus attendu de la soirée; c’est aussi celui qui lui a permis d’asseoir sa réputation au niveau mondial. La chaleur monte alors d’un cran et les corps se mettent à danser, emportés par le déhanché plutôt suggestif de Lloyd.

GFY («Go F*ck Yourself») y va aussi de son effet sur le public.

Avec Leftovers, c’est à l’unisson que les Montréalais reprennent en cœur «f*ck, I’m about to lose it all». La magie aura opéré du début à la fin, même sur la reprise  tout en douceur  de Baby One More Time de Britney Spears.

Une humilité à toute épreuve et un artiste qui veut simplement parler aux gens à travers sa musique, transmettre des émotions brutes, partager ses sentiments. Un message simple mais pourtant si fort, probablement là le secret de sa réussite. On aimerait des lundis comme ça plus souvent.

📸: @tamarlanda

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.