Après quelques échanges avec la responsable des communications du Festivoix, je reçois un appel 20 minutes avant le show pour me dire qu’il y aurait possibilité d’entrevue avec Jason Bonham, soit quelques minutes avant ou après le spectacle qu’il donnait avec sa revue The Led Zeppelin Experience.  On se pointe alors à toute vitesse backstage pour attendre.  J’apprends alors que M.Bonham aurait que très peu de temps à nous accorder, mais je remarque ce sympathique hippie aux lunettes rondes teintées bleues qui discute allègrement avec dame, c’est Tony Catania, le guitariste du band.  Je m’approche et après de brèves présentations, il a bien voulu répondre à une ou deux questions tout en se préparant à monter sur le Stage.

(DR) M.Catania, que ressentez-vous avant d’entrer sur scène ce soir?

(T.C.) – Nous ne sommes pas seulement les headliners, nous avons toute la place ce soir, et c’est génial parce nous nous attendions à partager la soirée avec plusieurs bands. (NDLR Il y a eu une première partie de 30 minutes assurée par le groupe Trifluvien Sin Salida. C’est la 1ère fois depuis le mois de mai que nous pourrons jouer un show complet, sans avoir à arrêter après 45 minutes.  Et ce sera la seule fois aussi.  D’après moi nous pourrons jouer un autre 45 minutes de plus.

(DR)  Y a-t-il une différence pour vous entre jouer dans une salle de spectacle ou dans un festival d’été?

(T.C) – Je dirais que ça se ressemble beaucoup, parce nous sommes habitués à jouer ensemble, et nous savons ce que nous avons à faire, alors il est facile pour nous de s’adapter à la durée que notre prestation doit prendre. Par contre,  nous n’avons pas l’écran géant comme dans notre tournée Heartbreaker Tour (avec Heart),  mais nous allons donner tout ce que nous avons pour les fans ce soir.

J’avais toute une liste de questions que je voulais poser, certaines étaient directement dédiées à M.Bonham, mais ça sera pour la prochaine fois, puisqu’il n’a pas accordé d’entrevue en fin de compte. En plus, je me fais voler ce gentil guitariste par les organisateurs, The Show Must Go On! 

À sa descente du stage, encore une fois Tony a bien voulu me livrer ses impressions sur sa soirée, il était tout sourire :

DR) Wow!, vous semblez satisfait de votre prestation.  Dans quel coin est-ce que vous vous dirigez maintenant?

(T.C.) – Nous retournons directement à la maison pour 10 jours de congé, et nous reprendrons la route pour une autre série de spectacles, en passant par Toronto.

(DR) John a mentionné durant la soirée que ses spectacles à Montréal furent les plus mémorables de sa vie.  Pourquoi est-ce si spécial de venir jouer au Québec?

(T.C.)- Il y a beaucoup de fans de Led Zeppelin ici, et ce soir les gens sont sortis nous voir en grand nombre.  De plus c’est vraiment une agréable soirée d’été et je suis complètement estomaqué par l’accueil et l’énergie de la foule.  It was (!!!) awesome!

(DR)Est-ce que vous avez des plans pour une tournée européenne?

(T.C) – Pas encore, mais je suis sûr que nous allons en discuter bientôt, puisque cette tournée est un succès et nous voulons aller encore plus loin.  Led Zeppelin l’a fait, alors qui sait?

Ce sont les derniers mots que j’ai pu recueillir, puisque leur gérant l’a interpellé en lui disant que l’autobus quittait le site immédiatement.  Merci donc à Tony Catalia pour sa gentillesse et sa disponibilité, ainsi que pour ce super show, dont vous pourrez voir un compte rendu complet avec plus de photos dans les prochains jours.

Merci aussi aux gens des communications et de la sécurité du Festivoix de Trois-Rivières avec qui il fut très agréable de collaborer.


Entrevue et photos : Insolite PhotographieTLZE entrevue2