Le Monde Perdu selon Daran

La Petite Boite Noire à Sherbrooke ayant été entièrement détruite par un incendie il y a quelques jours, c’est au théâtre Granada que Daran a débuté sa tournée pour la promotion de son nouvel album, Le monde Perdu. Cet album, ça fait une quinzaine d’années qu’il y pense, mais cette fois on peut enfin l’écouter, l’apprécier. Pour ceux qui s’attendaient à un album folk/rock un peu plus rentre dedans, ne soyez pas déçu, car Le Monde Perdu est à mon avis et sûrement celui de bien d’autres, un vrai bijou. Une guitare, un harmonica et la voix de Daran mais aussi de superbes textes écrits avec la collaboration de Pierre-Yves Lebert qui nous transportent dans un monde de douceur et de mélancolie.

Pour l’occasion, le Granada était dans une configuration un peu inhabituel afin de recréer l’ambiance de la Petite Boite Noir. Daran monte sur scène suivit de Geneviève Gendron qui tout au long du spectacle va dessiner sur de la vidéo, via une tablette graphique et le tout était projeté en temps réel sur un écran. L’idée vient de Daran mais il n’existait aucun logiciel, il a donc fait appel à Serge Maheu qui a transformé l’idée en algorithme. Le résultat est vraiment très beau à voir.

Le spectacle a il me semble duré presque 2 heures, mais j’en aurai bien pris un peu plus tout comme les personnes présentes. Beaucoup de rires, de silences respectueux et d’applaudissements ont ponctué chaque chanson.

Comme je l’ai écrit plus haut, c’était la première date de cette nouvelle tournée et on a pu sentir quelques hésitations, mais pour moi, aucune importance, car on était dans un spectacle vivant et j’aime sentir que tout n’est pas forcément parfait. Daran et Geneviève ont su nous emmener au bout du monde pendant une heure et demie ou deux heures peu importe, ce qui compte c’est que nous avons tous passé une magnifique soirée et je ne sais pas pour les autres, mais moi, au moment de ressortir du théâtre, j’avais oublié que dehors il faisait froid, bien trop froid.

Richmond, 31 janvier

Quand le dessert est bon, on en reprend une part et donc samedi soir, je me suis rendu à Richmond pour y voir la deuxième date de la tournée de Daran. Après une excellente première partie avec Alexandre Belliard dont les chansons nous ont parlé de ceux qui ont fait le Québec. De la nouvelle France à nos jours, un artiste à découvrir.

Lors de cette soirée, j’aurais dû faire des photos et je n’en ai pas fait, pourquoi? Et bien, j’aurai pu me cacher derrière le fait qu’il n’y avait pas assez de lumière ou que j’étais mal placé et bien non, je voulais juste m’évader dans le film que Geneviève faisait vivre avec ses dessins qui s’animaient en temps réel ou l’on a pu faire entre autres, de la balançoire et du bateau. Lors du premier concert, j’étais passé complètement à côté cette partie très importante du spectacle, j’avais gardé mon habitude qui consiste à regarder les musiciens et cette fois-ci, je les ai ignorés afin de ne rien manquer de se qui se passait sur l’écran.

Quand on dit que la musique est un vecteur d’émotion, c’est vrai. Jamais des chansons ne m’avaient autant touchée comme celle que l’on peut entendre dans Le Monde Perdu de Daran.

Il y a d’autres dates de concerts au Québec et je vous encourage à y aller, car le spectacle présenté est différent de ce qu’on peut voir d’habitude.

Facebook de Daran

Site internet d’Alexandre Belliard

Pour aider la Petite Boite Noir

POUR VOIR LES PHOTOS, CLIQUEZ SUR L’IMAGE CI-DESSOUS

Daran

Teaser de la tournée 2015-2016