Airbourne au Corona: Les fondations ont été ébranlées

Montréal 08.10.2016

Samedi soir, les fondations du théâtre Corona ont été ébranlées par une soirée de hard rock des plus enflammées. Déjà à 19 heures, une longue file attend fébrilement l’ouverture des portes. On y ressent une frénésie collective, Airbourne est en ville.

Au lever de rideaux, c’est le groupe The Wild, originaire de la Colombie-Britannique, qui fait office de groupe d’ouverture. Je ne connaissais rien de ce groupe, mais ce que je peux vous dire, ils ne sont pas venus réchauffer la foule, The Wild l’a carrément enflammée. Jouant un rock and roll très efficace teinté parfois de blues ou de rockabilly. Le groupe nous l’a mis en pleine tronche au grand plaisir des fans réunis qui leur ont réservé un très chaleureux accueil. Le band a de l’expérience sur scène et cela se voit durant leur set. Les membres bougent et sautent partout, nous sommes dans les clichés du rock. Je suis resté bouche bée devant cette prestation et les nombreux fans présents également à en voir la réaction à la fin de leur set.

22 h, c’est une foule fébrile qui attend impatiemment le début du spectacle, le Corona est rempli, ça sent le cuir ça sent la bière: c’est rock and roll!!!

Airbourne se catapulte sur scène avec les premiers accords de Ready To Rock, ça n’en prenait pas plus pour émousser cette foule prête à exploser. Le chanteur guitariste Joel O’Keefe est une véritable bête de scène, gambadant partout, headbangant, torturant sa guitare de solos stridents. Nous avons eu droit à sa traditionnelle douche à la bière, se plaisant à faire éclater des canettes sur la foule. Courant partout sur scène et dans le Corona (un solo debout sur le bar, mais également une petite virée au balcon pour aller terminer sa ballade dans la foule).

L’atmosphère est dès plus magique et la foule en redemande. Les pièces (Too Much, Too Young, Too Fast et Chewin’ The Fat) ont également fait plaisir aux fans. Même les chansons du nouvel album (Rivalry, Breakin’ Outta Hell) résonnent et viennent nous shaker tout l’intérieur de notre âme de rocker. Fidèle à son habitude en fin de spectacle Joel O’Keefe s’est juché sur une haute structure métallique sur le coté de las scène pour nous faire un solo. Ce soir Airbourne est venu broyer les fans montréalais.

Airbourne au Corona, ça restera surement un des meilleurs spectacles que j’ai vu cette année!!

It’s only rock and roll but I like it !!!

Texte: Nicholas Dumont

Photos: Sébastien Tacheron