Avatar @ l’Astral, 09.01.2018

L’excentricité est au programme ce soir

Soirée pour le moins originale que nous propose l’Astral de la rue Sainte-Catherine ce soir. Trois formations s’y présentent avec chacune un style et un genre différent avec comme seul dénominateur commun l’excentricité. Et le ton est donné avec Hellzapoppin, une troupe de cirques où l’abus du corps y est monnaie courante. Cracheur et mangeur de feu, avaleur de couteau et d’autres objets tranchants et pleins d’autres trucs plus fous le un que les autres sont au programme ce qui plait à la foule et met la table pour le reste de la soirée.

Surement à la recherche de talent local, c’est le trio montréalais de psychobilly The Brains que le promoteur a choisi pour commencer la soirée en musique. Choix surprenant quand on sait que la tête d’affiche officie plus dans le death métal mélodique. Phil, Rene et Colin sont loin de s’en laisser imposer et sont là pour donner un spectacle digne de ce nom. Que ce soit avec les chansons No Brain, No Pain, Hell N’ Back ou Out In The Dark, il est difficile de rester indifférent l’énergie et le « groove » qui se dégage de leur musique entraînante. Avec en plus quelques encouragements en français et Colin The Dead qui tient sa contrebasse à la façon d’un Steve Harris, il n’en fallait pas plus pour que la foule en redemande et qu’un bon « mosh pit » se forme au milieu de la salle. Après seulement 35 minutes, le groupe doit déjà nous laisser même si la prochaine performance est prévue dans près de 40 minutes plus tard. La préparation de la scène pour les prochains prend surement un certain temps à exécuter.

Une première au Québec qui ne passera sûrement pas inaperçu.

Malgré tout le talent de ceux qui sont passés avant, si l’endroit est aussi rempli ce soir c’est à cause de la venue des Suédois d’Avatar. Le groupe qui est actif depuis déjà 16 ans a vraiment gagné en popularité de ce côté de l’Atlantique avec ses deux excellents albums Hail The Apocalypse et Feathers & Flesh et sa réputation de faire des shows théâtraux hauts en couleur. C’est à l’aube de la sortie de leur nouveau disque Avatar Country qu’ils se présentent pour la première fois devant un public montréalais. C’est pour mettre la thématique de l’album de l’avant que le guitariste Jonas « Kungen » Jarlsby interprète Glory To Our King assis sur un trône sur le devant de la scène. Si tout avait commencé en beauté avec le chanteur Johannes Eckerström qui se présente en animateur de foule au service de son roi au son de Legend of The king, des problèmes techniques viennent gâcher la fête. En bon « frontman » Johannes profite de l’occasion pour souligner comment ils sont heureux de se produire enfin ici et de voir à quel point beaucoup de monde se sont déplacé pour l’occasion.

Une fois que tout est remis en ordre, nous voilà partis pour un voyage dans le pays d’Avatar sans plus aucun pépin et quoi de mieux que Let It Burn pour repartir les festivités. Il faut dire que la foule est principalement composée de fans conquis d’avance qui connaissent la plupart des pièces par cœurs. Il n’est pas rare de voir du « air guitar » ou des refrains chantés à tue-tête. C’est sans compter le thrash fort impressionnant en plein centre du parterre qui ne baissera en intensité que quelques rares fois. Si The Eagle Has Landed reste une des favorites du public, ils ont gardé le meilleur pour la fin. La nouvelle The King Welcome You To Avatar Country prouve encore une fois leur force à sortir du métal mélodique européen traditionnel en s’avançant dans le hard rock et le country avec brio. Mais s’il n’y a pas officiellement de rappel, c’est bien la monstrueuse Hail The Apocalypse qui sert à mettre le feu aux poudres une dernière fois ce soir. Elle est tellement efficace, autant en CD qu’en live, que le groupe a trouvé en elle son classique intemporel qu’ils se devront d’interpréter jusqu’à la fin de leur carrière. Avec 17 tounes au compteur on peut dire qu’ils nous ont bien comblé nos attentes pour un premier passage au Québec et je suis prêt à parier que ce n’est pas la dernière fois qu’on va les avoir parmi nous.

Texte: Sébastien Léonard

Photos: Helene Dickey

Liste des chansons
Glory To Our King
Legend of the King
Let It Burn
Paint Me Red
King’s Harvest
Bloody Angel
The King Wants You
Puppet Show
Tower
The Eagle Has Landed
War Song
Raven Wine
Reload
Smells Like a Freakshow
A Statue of the King
The King Welcomes You To Avatar Country
Hail the Apocalypse