Burning The Oppressor – Bloodshed

Le groupe métal québécois Burning The Oppressor a lancé leur 3e album; Bloodshed qui comprend 12 titres. Depuis la sortie en 2012 de leur 2e album, il y a un nouveau bassiste, guitariste et chanteur, tous ces changements auraient pu nuire au groupe, mais non, ils sont revenus plus fort que jamais. Avec la venu de Kevin Bordello au chant, le groupe est allé chercher un très bon frontman de la scène métal d’ici, pour les avoir vu au courant des dernières années Kevin s’époumone à chaque show et possède une très grosse présence scénique.

Dès le départ, il y a une intro post-apocalyptique. Ensuite avec The illness of mind on monte le son du système encore un peu plus haut pour être sur de ne pas se faire déranger, on peut distinguer chaque instrument du groupe, le riff nous donne envie de bouger la tête. Rendu au milieu de l’album, pour moi Rise up est la meilleure chanson, quelques notes de guitare et la voix rauque de Kevin débarquent pour nous en mettre plein la gueule. Ensuite il y a un petit répit, avec la pièce titres Bloodshed, un tempo un peu plus lent, mais avec la hargne du chanteur.

Pour terminer, cet album va faire partie de mon top 5 de l’année et va être une référence pour la scène métal québécoise. 9.5/10

Texte: Sébastien Jetté

Credit photo: Simon Langevin

Facebook du band

Écouter et acheter l’album