J’ai récemment été sollicité pour faire la critique du nouveau split release E.P de Heel Turn et d’Ekumen, des groupes hardcore de l’Alabama. Pour ceux qui ne les connaissent pas (personne ne les connait c’est certain!) Heel Turn est un groupe de Hardcore basé sur le monde de la lutte des années 1980, tandis qu’Ekumen est donne lui aussi dans le Hardcore. Rien ne sert d’écrire un récit de 5 pages pour un E.P de 11 minutes, le constat de ma critique est simple: Mon fils de 3 ans a adoré et ma femme a détesté. Moi je suis d’avis que mon fils a une meilleure oreille pour le Hardcore qu’elle et j’ai moi aussi adoré.

 

Heel Turn

Le groupe nous offre les pièces «Cactus» et «Starrcade 93». Pour ceux qui l’ignorent (tout le monde l’ignore), le Starrcade était un événement organisé par la défunte «WCW» (World Championship Wrestling) qui opposait l’imposant Vader au majestueux Rick Flair. Mis à part cette petite leçon d’histoire, il est important de souligner que ce groupe n’est en rien une blague. La musique est puissante, dynamique et super bien enregistrée. J’ai été surtout marqué par le son de la basse très crasse et de la batterie puissante. La guitare n’arrête pas de nous clouer sur place avec un riff répétitif et c’est surtout la batterie qui change la dynamique avec des half-times bien placés. Le vocal est super efficace et passe par-dessus les instruments grâce à un scream aigu plutôt qu’un growl. Pour les amateurs de musique sale, c’est vraiment ce qu’il vous faut.

Pour la deuxième pièce «Starrcade 93», on a droit à un peu de la même chose qu’avec «Cactus». Par contre, on remarque un travail musical plus poussé; le vocal est plus diversifié avec un genre d’appel/réponse entre le scream et le growl. Le jeu des guitares est aussi beaucoup plus développé et nuancé. On remarque très bien la progression dans le processus créatif du groupe.

 

Ekumen

On retrouve le même genre d’énergie avec Ekumen. Par contre si les pièces de Heel-Turn étaient louds et surtout lourdes, l’enregistrement d’Ekumen est mixé plus autour des highs on n’entend pas assez la basse et le vocal, étant donné qu’il occupe les mêmes fréquences que la guitare, ne ressort pas aussi bien. Par contre, les chansons sont courtes, intenses et super catchy. La dernière chanson de l’album «Obvious/Oblivious» se démarque par son jeu de guitare relativement inventif et la dynamique vocale qui nous donne le goût de voir le groupe live.

Sommes toutes, le jeu en vaut la chandelle avec ce E.P.  Pour ceux qui désirent faire des découvertes musicales, je vous le conseille d’emblée. À 4 chansons partagées en 2 groupes, tout est bon et assez différent pour qu’on se s’ennuie pas (c’est un album de 11 minutes! Pas le temps de s’ennuyer).

Bandcamp:

https://theghostisclearrecords.limitedrun.com/products/642705-ekumen-heel-turn-split-7

Ekumen

https://www.facebook.com/ekumennola/

Heel-Turn

https://www.facebook.com/heelxturn/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.