Daily Rock était présent pour la couverture de la 9e édition du Pouzza Fest qui se tient à Montréal. Le festival, sur une durée de 3 jours, offre plusieurs activités diversifiées autres que les spectacles de musique qui sont l’attrait principal. Comme chaque année, le festival débute avec une table ronde consistante d’invitées féminines qui font partie de la programmation, afin de discuter du rôle des femmes dans la scène musicale. Rappelons-le, le Pouzza Fest se veut un festival qui tente la parité hommes femmes dans le choix de ses artistes invités. Également, plusieurs food truck (avec options véganes/végétariennes), des spectacles d’humoristes (anglo/franco), une après-midi dédiée aux enfants avec plusieurs activités le samedi (pouzza bambino) et évidemment, le yoga pour les punks du dimanche matin.

 

La soirée du vendredi a une programmation très complète, autant concernant la scène extérieure gratuite que les salles intérieures (Foufounes Électriques, Théâtre Ste-Catherine, Katacombe et Tubos Haus) qui sont toutes à distance de marche des shows principaux. Notre arrivée tardive nous fait manquer l’incontournable Lost Love au Jardin des Bières, qui fait généralement partie de toutes les éditions (ou presque)! S’en suit du quatuor de Bad cop/Bad cop, qui sont actuellement en tournée avec War on Women. Le Jardin des Bières commence déjà à se remplir et le groupe féminin donne le ton pour énergiser la foule pour la tête d’affiche; Against Me. Pour plusieurs, c’est cette tête d’affiche qui était attendue. Il est difficile de se rapprocher de la scène, où ceux qui y sont présents hurlent à tue-tête les paroles de leurs chansons. Nous finissons la soirée avec la formation War on Women, qui donne une solide prestation. La frontwomen est déchaînée et garde l’attention du public du début à la fin de leur set. War on Women vole définitivement le show pour cette première journée du Pouzza Fest.

 

Les activités du samedi après-midi sont également un must. Du BBQ aux Foufounes Électriques avec plusieurs sets acoustiques aux jeux pour enfants, de quoi faire plaisir à une clientèle diversifiée. La terrasse extérieure des Foufs est pleine, malgré la température froide, pour United Snakes et Elissa Janelle Velveteen qui réussissent bien à réchauffer la place. Au Jardin des Bières, nous assistons à The Doped Up Dollies, un douze pièces de Boston qui sont très impressionnant à voir sur scène. Direct Hit!, performance que nous avions hâte de voir, ne nous ont pas déçu. Ils ont d’ailleurs fait un show secret plus intime lors de la fin de semaine. C’est au garage des Foufs que nous avons vu DeeCRACKS, band de punk-rock surf d’Europe Centrale. Les musiciens étaient chaleureux avec leur public, qui était présent en grand nombre. Notre coup de cœur de la soirée est définitivement le show secret de Guérilla Poubelle, qui se tenait au Turbo Haus. La salle, beaucoup trop petite pour contenir la quantité de personnes venues assistée au spectacle, rendait l’expérience chaleureuse, mais étouffante. Le trio français donne vraiment tout lorsqu’il fait des spectacles, Till maquillé en chat pour l’occasion. Puisque Guérilla faisait également un spectacle au Jardin des Bières le lendemain, ceux-ci ont choisi un setlist contenant leurs plus vieux morceaux, entrecoupés de quelques nouveautés. C’est sur Prévert, Kosma, Paris de l’album AMOR FATI que le spectacle se termine, Till chantant porté par la foule. La soirée du samedi comportait plusieurs choix déchirants. Entre Iron Reagan, The Dopamines, Oktoplut et BonVivant, on ne savait plus trop où se donner de la tête. Le très populaire duo Oktoplut a fait presque salle comble au Turbo Haus, suivant Guérilla. Le début de leur performance était parfait pour ce genre de salle. Nous avons réussi également à voir la formation montréalaise de BonVivant, au Théâtre Ste-Catherine, qui se rassemblait pour un show réunion. Seuls les fidèles du groupe étaient au rendez-vous, pour une ambiance magique de fin de soirée. Mention spéciale aux gars qui ont terminé leur set en bas du stage, où les gens se sont attroupés pour chanter avec eux la dernière pièce, le saxophone monté au deuxième étage du Théâtre Ste-Catherine.

 

Dimanche, dernière journée pour le Pouzza Fest. Comme chaque année, le festival offre le merch mall avec plusieurs sets acoustiques pendant le barbecue. Notre premier show de la journée est le groupe d’Isrish punk The Mahones et c’est le calme avant la tempête. Juste avant le début du deuxième spectacle de la fin de semaine pour Guérilla Poubelle, c’est le déluge. La prestation est donc retardée en raison des conditions météorologiques, les gens cherchant un abri de la pluie. Leur second set comporte des chansons plus récentes, beaucoup de l’album AMOR FATI. Le groupe termine de la même façon qu’au show secret; Till chantant en se laissant porter par la foule. La pluie a déjà cessé avant la fin de leur spectacle, juste à temps pour Subb. Pour les nostalgiques, le groupe de St-Jean-sur-Richelieu est un beau cadeau. La fin du festival se déroule aux Foufounes Électriques pour notre part. Avec Hit the Switch, The Penske File, Night Birds et PEARS. Les membres de The Penske File ont fait preuve d’adaptation lors de la fin de semaine; leur van de tournée s’étant fait voler, avec tous leurs instruments. Le groupe a tout de même donné une performance exceptionnelle, adressant la situation en tentant d’en tirer du positif. PEARS a été notre coup de cœur personnel de la fin de la journée. Malgré un incident survenu durant le spectacle, le groupe ne s’est pas laissé démonter et ont livré une prestation généreuse. La soirée s’est terminée avec un show secret de Smoke or Fire, que nous avions manqué la veille. Le groupe de Boston était la parfaite finale à une fin de semaine plutôt réussie. Malgré le temps frais et la pluie, cette neuvième édition du Pouzza Fest était bien organisée et les groupes présents offraient une diversité musicale intéressante. C’est le festival parfait pour bien débuter la saison des nombreux spectacles à venir.

Pouzza fest 17 au 19 mai 2019

Photos: Martine Labonté & Eddy Virasack

 

TOUTES LES PHOTOS

Pouzza Fest – 17.05.2019

Pouzza Fest – 18.05.2019

Pouzza Fest – 19.05.2019

La foule du Pouzza Fest – 17.05.2019

La foule du Pouzza Fest – 18.05.2019

La foule du Pouzza Fest – 19.05.2019

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.