COMPLETE AUDIO FROM THE INTERVIEW IN ENGLISH HERE:


Kim Churchill n’a plus besoin de présentation pour certains, et pour d’autres oui. Nul doute qu’il fera tourner bien des têtes prochainement avec la sortie du premier d’une série de 4 EPs qu’il sortira dans la prochaine année.

Thorn of ROCK et Daily-Rock Québec a eu la chance de discuter avec ce virtuose de la guitare et je vous en fais un petit résumé ici. Si vous voulez l’entièreté de cet entretien en anglais, le lien est juste au début de l’article. Bonne écoute.

La première pièce de ce premier EP s’intitule After the sun, qui a été enregistré à Berlin avec un producteur de Hip Hop. Un choix un peu bizarre si on considère que Kim ne fait pas dans le Hip Hop ni dans la musique électronique.

Le concept de la sortie de ces 4 EP est simple. Chaque chanson est enregistrée dans une ville différente. Berlin pour After the sun, Londres pour une autre, et ainsi de suite. Pour le guitariste, chaque ville a son lot de choses qui lui fait prendre différents trajets musicaux. Que ce soit la culture locale, les gens, etc.  Chaque ville est pour lui une façon différente de voir sa façon de créer.

L’histoire d’amour entre l’Australien et le Canada ne date pas d’hier. Il adore venir au Canada y jouer, et plusieurs de ses albums ont été enregistrés à Vancouver. Un choix facile pour lui étant donné l’amour qu’il porte à cette ville. Il sera d’ailleurs en tournée d’un bout à l’autre du pays en 2019. Il adore également Montréal pour sa diversité culturelle et pour les Montréalais en général.

Churchill a pris sa première guitare à 4 ans. Il en a maintenant 28. Je me demandais s’il avait déjà eu sa dose de jouer sur cet instrument qu’il adore depuis toujours. Plusieurs fois dans sa vie il a totalement arrêté la guitare pour plusieurs semaines, si ce n’est plusieurs mois. Il en avait juste marre. Mais quand il reprenait sa guitare, il savait qu’il ne pouvait pas s’en passer très longtemps et que son histoire d’amour avec elle continuerait. Cette histoire d’amour avec cet instrument n’est pas loin de l’histoire d’amour qu’il a avec le surf. Le surf est pour lui aussi important que la guitare, si ce n’est pas plus, car il me fait la confidence qui s’il avait à choisir entre le surf et la guitare, malgré un choix très difficile, il choisirait le surf. Il pourrait apprendre le piano et continuer à jouer de la musique de cette façon.

Un bel entretien qui m’a fait connaitre un Kim Churchill plaisant, enjoué et qui a très hâte de partager son nouveau matériel avec ses fans de partout dans le monde.

 

After the sun

 

Pour en connaitre davantage sur ce talentueux Australien, voici les liens qu’il faut savoir!

Site web

YouTube

Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.