Le Rammfest 2018 à l’Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières

Après quelques éditions au Théâtre Granada, le Rammfest s’est déplacé dans le magnifique cabaret de l’Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières. Beaucoup de monde avait fait le déplacement pour cette soirée qui s’annonçait mémorable au vu de l’affiche proposée et du lieu.

C’est avec Iron What, un hommage à Iron Maiden que débutent les hostilités. Le band écume les scènes du Québec depuis de nombreuses années et nous a offert une solide interprétation de tous les hits de la vierge de fer.

C’est au tour d’Hells Bells Québec de monter sur scène pour nous faire vivre une expérience marquée du sceau du Rock du légendaire AC/DC. Pour moi qui écoute les Australiens depuis les années 80 je connais presque tout par cœur et voir un hommage ne me laisse pas indifférent. Visuellement, c’est pas mal, surtout du côté du chanteur, mais surtout avec celui qui personnifie Angus Young, WOW par moment on le voit tant les mimiques sont présentes. Musicalement, c’est plutôt bien exécuté bien que pas parfait. Il me semble avoir entendu que le band était plutôt jeune ça augure donc bien pour l’avenir.

J’ai vu vu Rammstime à plusieurs reprises on peut donc dire que je les ai vu grandir et avec cette soirée, ils ont franchi un palier supplémentaire. Leurs décors habituels étaient augmentés et même amélioré avec les infrastructures du cabaret, mais surtout, grosse mention à l’éclairagiste de la salle qui a fait un gros travail en amont pour rendre le show au plus près de ce que peut offrir Rammstein.

Pour avoir parlé à l’un des membres du groupe on peut que se réjouir de l’avenir de Rammstime. Au vu du succès de cette soirée, on peut sans doute prendre rendez-vous pour l’an prochain.