Taken & Counterparts @ Bar Le Ritz PDB, 10.12.2017

Le froid hivernal a laissé place dimanche soir à un spectacle Hardcore d’envergure. En effet, le groupe légendaire Taken était de passage avec Counterparts, END et les Montréalais d’Appalaches. Le vent glacial a été remplacé par une ambiance chaleureuse et électrique sur la rue Jean-Talon.

Appalaches ouvre la soirée avec un post-rock très musclé aux sonorités très émotives. Le groupe crée un mur de son qui pèse lourd sur le public. Ce dernier est concentré et regarde la prestation du quintet avec beaucoup d’attention. Les riffs pesants d’Appalaches mettent la table à l’impitoyable puissance du super-groupe END.

Ce dernier est composé de membres de Fit For An Autopsy, Shai Hulud, Reign Supreme et Trade Wind. Le chanteur, Brendan Murphy, est également dans Counterparts (qui joue juste après!). Le vocaliste originaire d’Hamilton semble être une autre personne: sa prestance et son énergie sont beaucoup plus agressives qu’avec Counterparts. END démolit le Ritz riff après riff, breakdown après breakdown. Son énergie néfaste et brutale soulève la foule.

Counterparts monte ensuite sur scène. Il s’agit de la deuxième apparition de Brendan Murphy ce soir. Il semble en pleine possession de ses moyens même s’il s’agit de sa seconde performance de la soirée. La foule présente ce soir attend Counterparts avec impatience. Étant mon groupe préféré, je ne me lasse absolument jamais de les voir en spectacle. Leur énergie est contagieuse et leur prestation sans failles. Ils sont une bouffée de fraîcheur dans une scène metal/hardcore saturée.

Malheureusement, ma caméra me fait défaut alors que Taken doit monter sur scène. Le groupe offre néanmoins une prestation digne des plus grands groupes hardcore. Leur style musical a influencé de très près des groupes comme Hundredth, Counterparts et toute cette vague de hardcore aux sonorités émotives et mélodiques. On croirait entendre un mélange puissant des groupes nommés plus tôt. La foule est très réceptive et savoure chaque moment de la performance de Taken, ne venant presque jamais dans la métropole. Une soirée inoubliable pour les fans de hardcore aguerris!

Texte et photos: Cédric Joly