The Cult @ Le Métropolis, 10.07.2016

Dimanche le 10 juillet 2016, The Cult présentait son spectacle de la tournée Alive In The Hidden City au Métropolis de Montréal.
The Cult est un groupe anglais qui a vu le jour au début des années 80. Ian Astbury (chanteur) et Billy Duffy (guitariste) sont les seuls membres originaux toujours avec le groupe. Ces derniers sont également les compositeurs du groupe. Dimanche, cinq membres étaient présents sur scène.

Au début de sa carrière, le groupe présentait un son post-punk. Par la suite les médias les associaient plutôt au rock gothique, mais le groupe était également influencé par des groupes tels que The Doors qui produisait plutôt du rock psychédélique. C’est avec l’album Love, sortie en 1985 que le groupe se fait connaître par un public plus large. Pour la production du prochain album le groupe migra vers un son hard rock. Avec l’album Electric incluant la chanson Love Removal Machine le groupe réussi à percer en Amérique du nord. En 1989, l’album Sonic Temple a connu un grand succès commercial.

The Cult ouvre le spectacle avec la chanson Wild Flowers, titre à succès de l’album Electric. Dès la deuxième chanson Dark Energy, le chanteur a des problèmes de micro. Après une trentaine de secondes, le problème est résolu. Le groupe est très à l’aise et déborde d’énergie sur scène. Ian Astbury portera ses lunettes soleil pendant la quasi-totalité du spectacle. Il s’adresse régulièrement à la foule en français, ce qui lui généra des applaudissements supplémentaires.

Ils n’ont pas hésité à piger dans leurs succès afin de faire plaisir à leurs fans. Uniquement cinq chansons étaient tirées de leur tout dernier opus Hidden City. Ils ont choisi de garder leurs plus grands succès rock pour la fin. C’est à la toute dernière chanson de la partie régulière du spectacle que nous avons savouré She Sells Sanctury. L’ambiance du Métropolis était survoltée. Le rappel a pris fin avec la chanson Love Removal Machine également très attendue et appréciée par les fans. Billy Duffy a encore une fois démontré ses talents de guitariste muni de ses guitares Gretsch et de sa Gibson Les Paul custom.

Les chansons de leur dernier album sont de très bonne qualité. Le groupe a encore beaucoup de bon hard rock à présenter. De tous les groupes des années 80 qui ont présenté un spectacle à Montréal au courant des dernières années, c’est The Cult qui a offert la meilleure prestation.

Texte: Annie Rochefort

Photos: Helene Dickey