Trois-Rivières Metalfest 2018 – jour 2

TRMF: un retour plus que réussi pour ses 15 ans!!!

J’étais présent seulement au jour 2 du TRMF. Malheureusement un empêchement m’avait fait manquer la première journée de cette 15e édition. Dès mon arrivée sur le nouveau site (amphithéâtre COGECO), j’ai remarqué que la configuration de la scène était adéquate et la sonorité durant la soirée a été plus que géniale. En passant, l’endroit est superbe et bien adapté pour la tenue d’un évènement de ce genre. Seul petit point négatif, il y a un manque de resto à proximité et malheureusement pas de nourriture offerte sur le site du TRMF. Quand tu arrives à 15 h sur le site, la soirée peut être longue… j’avais bien hâte de me ravitailler sur le chemin du retour. Petite proposition pour les organisateurs; des «’food truck»’ serait un bel ajout au festival.

La soirée de samedi présentait une belle brochette de groupes, nous avions presque droit à une programmation toute québécoise. Seulement le groupe Divinity provenait de l’Ouest canadien. Tous les autres des groupes du samedi étaient des produits locaux. C’est d’ailleurs le groupe de la Mauricie; Northwalk qui est venu démarrer cette deuxième journée. Malgré une foule peu nombreuse en début de soirée, le groupe a su bien démarrer cette deuxième journée.

Le groupe de death metal originaire de Gatineau Insurrection suivait sur scène, ils nous ont offert une prestation à la hauteur de leur réputation. Le chanteur au pied nu, Stef Jomphe a su transmettre son énergie à la foule. Belle prestation, j’en aurais pris quelques chansons de plus.

Divinity (Calgary) était le seul groupe non québécois de la soirée. Les gars de Divinity semblaient être fiers et heureux d’être sur scène. Peu connaisseur du groupe, je me suis laissé valser par leur musique. La foule a semblé apprécier leur performance. Suivant sur scène le groupe Get The Shot (Québec) avec son style hardcore/thrash a été ma révélation de cette journée. Il joue avec une énergie presque atomique. Le groupe nous l’a foutu en pleine tronche. Nous venions de passer à la vitesse grande V… La soirée s’active et la foule devient déjà plus nombreuse. L’énergie monte encore d’un cran avec la prestation de Obey The Brave (Montréal), groupe de metal/hardcore. Alex Erian et sa gang sont venus nous conquérir et ils ont bien réussi leur mission. La foule, quoiqu’un peu tranquille en début de spectacle, a réservé un bel accueil au groupe. La soirée se passe rapidement et nous arrivons presque à la fin de la soirée.

Beyond Creation (Montréal) joue du death metal technique progressif. En plus d’être peu familier avec leur style musical très particulier, je ne connaissais peu le groupe. J’ai, par contre, été ébloui par l’exécution musicale du groupe, une musique ou les musiciens jouent avec une précision de chirurgien. Malgré de multiples changements de tempo (beat) durant leurs chansons, c’est particulier et impressionnant à voir et à entendre.

Despised Icon (Montréal) est venu nous asséner le coup final de cette 15e édition. Leur spectacle du TRMF était le dernier de la tournée qui l’a amenée aux 4 coins du globe. Le groupe prendra une pause avant de démarrer la préparation d’un nouvel album. Le groupe était d’une des toutes premières éditions du Trois-Rivières MétalFest.

Un gros bravo a toute l’organisation du TRMF pour avoir réussi à faire de ce festival un incontournable pour la musique de ce genre que certains qualifient même d’extrême!!!
Déjà hâte à l’an prochain!

Texte: Nicolas Dumont

Photos: Sébastien Tacheron

Entrevue avec Eric Jarrin (Despised Icon)

Entrevue avec Beyond Creation

Texte et photos de la première journée