Burning The Oppressor @ Petit Campus, 14.04.2017

Vendredi soir dernier, le Petit Campus et Jaune Prodz accueillaient Decadwan, Dark Century et pour le lancement de leur nouvel album Burning The Oppressor. Une soirée haute en décibel pour les amateurs de metal québécois.

Pour commencé la soirée, on avait la chance d’avoir une écoute complète du très bon album Bloodshed de Burning The Oppressor. Ensuite, c’était le tour de Decadawn de nous présenter leur nouveau vidéoclip Take you there. Sur les planches ce groupe nous balance leur death metal melodic qui n’a rien à envié à d’autres groupes, très bonne énergie entre eux et la foule, même un fan c’est fait offrir de gratter la guitare de Frank Larouche pendant quelques notes. Le chanteur avait un petit mal de gorge et c’est pour cette raison qu’il eut de la difficulté à aller chercher certaines notes aiguës, surement pas le seul à avoir ce problème dans ces temps-ci.

Ensuite, c’est au tour de Dark Century avec leur Death Mosh Metal et leur nouveau chanteur depuis quelques semaines «Heavy metal chaos»: Alex Leblanc. En allant le chercher, le groupe a obtenu le chanteur metal avec le plus de charisme sur la scène québécoise. Dès l’arrivé du groupe on a senti la chaleur du Campus grimper, aussitôt Alex se faisait aller les cheveux comme lion en cage, dès là on a senti le groupe en pleine possession de leur moyen pour nous offrir leur nouveau matériel pour leur prochain album. Chaque musicien excelle dans leur domaine respectif, tout en occupant tout l’espace qu’ils avaient à leur disposition. On a bien hâte d’entendre leurs compositions sur un album.

Burning The Oppressor, est venu nous présentez les chansons de leur nouvel opus, Bloodshed. Dès le début, Guilty raisonne dans les haut-parleurs et ensuite on a droit à l’album dans son intégralité, ce qui est plutôt rare pour un lancement, car la foule ne connaît pas vraiment les chansons. C’était un choix audacieux, mais ce fut une très bonne décision, car les compositions de cet album sont vraiment excellentes et elles prennent vraiment leur place en concert. Que ce soit The illness of mind, Sinners, Voices et pour moi la meilleure de l’album Rise up, il y a eu aussi Fuck the Facts avec la participation de Pétrick Martin de Reanimator pour faire les voix. Il y a eu plusieurs mosh pit pendant la soirée et quelques circle pit pour accompagnée le groupe et faire monter la chaleur du Petit Campus encore plus. Pour finir cette super soirée, le groupe a interprété Fire in the pit avec la venue de Jean Feu Tessier leur ancien chanteur.

Merci à Benoît et Jacynthe de Jaune Prodz pour leur super soirée. Petite demande pour l’an prochain, réunir pour une soirée Dark Century, Reanimator, Burning The Oppressor et Anonymus, la crème du metal québécois réuni sur la même scène.

Texte et photos: Sébastien Jetté