Il y a 25 ans, une nouvelle vague de black metal est émergée des ténèbres, ouvrant un portail vers un univers énigmatique inspiré par la mythologie, la littérature gothique ainsi que l’horreur. Lorsque leur premier album studio The Principle of Evil Made Flesh paru en 1994, CRADLE OF FILTH ont rapidement attiré les regards et la controverse, mais surtout l’amour d’une grande quantité de fans inconditionnels.

Depuis, DANI FILTH et ses comparses nous ont offert 11 autres albums, le plus récent étant Cryptoriana — The Seductiveness of Decay, sorti en septembre 2017, duquel ils font présentement la promotion un peu partout en Amérique du Nord.

Le groupe originaire de Suffolk, en Angleterre, et leurs invités ont plongé l’Impérial Bell dans une atmosphère lugubre et mystérieuse, alors que le Cryptoriana Tour était de passage à Québec, dimanche dernier, après s’être arrêté au Théâtre Corona la veille.

Tandis que les retardataires se faufilaient à l’intérieur, les Californiens de RAVEN BLACK firent leur entrée sur scène, arborant des costumes dignes d’un film de Tim Burton. La chanteuse aux allures de poupée de porcelaine, surnommée RAVEN, brandissait un parapluie rouge, qu’elle interchangea ensuite avec divers instruments de torture ainsi qu’un hula hoop au fil de la performance.

Après une courte pause, le carnaval funèbre de RAVEN BLACK laissa place au célèbre ex-chanteur des MURDERDOLLS, Joseph Poole, mieux connu sous le nom de WEDNESDAY 13. Vêtu d’une cagoule et un crochet à la main, Poole a su captiver son audience dès les premières notes de Hail Ming. Il se dévêtit ensuite de sa cagoule, dévoilant une silhouette couverte de peinture verte fluorescente, alors qu’un masque couvrait le haut de son visage. Le chanteur a même éventuellement enfilé un deuxième masque, provoquant ainsi l’illusion que sa tête était à l’envers.

Suite à ces deux performances foudroyantes, ceux que nous attendions tous montèrent finalement sur scène, un à un, au son d’Ave Satani. La cérémonie débuta en force avec Gilded Cunt et Nemesis, deux pièces issues de l’album Nymphetamine, paru en 2004. Les musiciens ont parcouru une grande partie de leur répertoire, survolant l’ensemble de leur matériel, interprétant plusieurs classiques des albums Midian, Dusk and her Embrace et Cruelty and the Beast, ainsi que quelques pièces plus récentes, tels que Heartbreak and Seance et You Will Know the Lion by His Claw. C’est lors de ces plus vieilles pièces qu’on peut constater que DANI FILTH ne s’est pas adouci avec le temps.

Le groupe a été extrêmement généreux et les fans eurent droit à un rappel de très longue durée, durant lequel nous avons entre autres pu entendre Nymphetamine (Fix) et Saffron’s Curse, avant de clore la soirée avec Her Ghost in the Fog.

Les adeptes de black metal seront réjouis d’apprendre que CRADLE OF FILTH travaillent déjà sur leur prochain album, qu’ils prévoient enregistrer à l’automne 2019, pour une sortie à l’été 2020!

Photos: Felipe Cheechoo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.