En raison de la distance entre Sherbrooke et Montréal, impossible pour moi de couvrir les 3 jours de l’Apriliis Fest alors je me suis concentré sur la soirée du vendredi, à la Vitrola.

Qu’est-ce qui m’a poussé à couvrir ce festival? La curiosité, un peu de folie (prendre des photos de 6 groupes dans la quasi-noirceur, faut être un peu fou), mais c’est surtout la présence des Montréalais d’Appalaches qui m’a grandement poussé à être présent à ce festival.

Un Suisse c’est toujours à l’heure grâce à sa montre intégrée… faux!! Je suis arrivé presque à la fin du show de Martlet, dommage, car le peu que j’ai pu en entendre, c’était assez intéressant.

 C’est au tour de thisquietarmy de prendre procession de la scène. Le band de Montréal nous a transporté en un claquement de doigts dans son univers Psyché Post-rock. Je dois avouer que leur musique n’est, pour un novice comme moi, pas facile d’accès. Très basé sur les ambiances et les sonorités remplies de reverb ils m’ont un peu déstabilisé moi qui suis plus habitué à un Métal beaucoup plus brut. J’ai quand même apprécié la puissance de ce que thisquietarmy nous a offert.

 Le public de ce style de musique est beaucoup plus attentif à ce qu’il écoute, ici pas de cellulaire au bout des mains, mais aussi très peu de mouvements dans la salle, ici tout ce passé à l’intérieur, on tripe en dedans, car on ne veut pas en perdre une miette.

C’est au tour de Cavern venu d’Oakland, USA de nous présenter leur dernier album Eater paru l’an passé. Toute autre ambiance, beaucoup plus énergique et mélodique, ça rentre pas mal plus dans mes goûts! À noter la présence d’une Rose sur scène, en effet la bassiste se nomme Rose, ça m’a rappelé ma grand-maman qui portait également ce très joli prénom, mais bref, Cavern est un groupe vraiment bon que je retournerais sans aucun doute revoir en show.

 ENFIN!!! Après un rendez-vous manqué il y a quelques mois, je vais pouvoir voir Appalaches sur scène, les écouter, les apprécier live. Après une prestation enlevante ou le guitariste Jared effectuait sa dernière sortie, je me suis dit ceci: J’ai vu (les) Appalaches en vrai et, c’était magnifique!

 Tout droit venu de Besançon, Féroces est venu nous montrer qu’ils avaient la rage (tellement que le guitariste a tout arraché des bidules sur sa guitare) mais passer ce petit épisode, le band nous a offert du solide. Un peu plus Pop que les groupes précèdent, j’ai apprécié les petites intros faites de dialogue qui apportaient un petit plus à leur musique. Étant resté en avant, je ne m’étais pas rendu compte que la salle était bien pleine et ça faisait vraiment plaisir à voir et le trio français aussi l’a apprécié car, ça n’est pas toujours facile pour des groups issus de l’Underground de se produire dans d’aussi bonnes conditions.

 Les deux heures de route et une journée de travail m’ont rattrapé et malheureusement la fatigue l’a emporté sur la curiosité de découvrir le dernier groupe de la soirée, MILANKU mais le lendemain, en écoutant leur musique je me suis dit : «  qu’est c’est que j’ai fait!! »

 L’Apriliis Fest est vraiment un excellent festival, pour les curieux et les amateurs de Métal riche et varié et je peux que vous encourager à suivre leur page Facebook pour ne pas manquer la prochaine édition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.