Entrevue avec Andrew Neufeld de Comeback Kid!

Daily Rock: Salut Andrew, c’est un plaisir de te rencontrer. Daily Rock Québec est un webzine et nous avons aussi une page Facebook. Ma première question pour toi est: après tout ce que vous avez vécu en tant que Comeback Kid, qu’est-ce que ça vous fait d’être rendu où vous êtes rendu maintenant?
Comeback Kid: Oh c’est une bonne question! Tu sais nous sommes assez stables depuis un moment déjà. Nous avons commencé à faire des tournées en 2003 et nous avons créé le groupe en 2000 où nous jouons localement. En 2020, ce sera notre 20e anniversaire, si nous sommes encore dans les parages à ce moment-là. Je pense que nous le serons et nous commençons à sentir… c’est quoi le mot… comment c’est concret maintenant surtout depuis le temps que nous sommes actifs. Tu sais nous avons passé à travers des périodes où nous avons changé de membres, je jouais de la guitare et maintenant, je chante. Cela fait 13 ans déjà, nous avons passé à travers des hauts et des bas et en ce moment, je sens que c’est avec le dernier CD que j’ai réalisé que ça fonctionnait encore. Nous venons tout juste d’avoir notre meilleure année à vie avec la tournée des festivals et nous sentons que nous avons établi quelque chose de solide, que nous avons nous-mêmes construit. Tu sais ce n’est pas majestueux ou extravagant, mais nous sommes fiers. Hier soir, nous avons joué dans une grande salle et ce soir, nous jouons au Katacombes (salle plus intime) et c’est la beauté de la chose. Nous avons l’option de jouer des petits spectacles, des grosses salles ou des festivals et ça fonctionne à tout coup. Nous aimons la variété et nous adorons encore jouer de la musique ensemble. Certes, les membres du groupe ont changé, mais j’ai personnellement aimé jouer avec différents musiciens et c’est cool, car tout le monde dans le groupe est très positif en ce moment. Nous avons encore des idées et nous allons les écrire pendant un moment encore et puis nous enchaînerons avec la suite des choses.

DR: C’est vraiment cool! Ta meilleure histoire de tournée ou quelque chose de drôle qui est arrivé ou à la limite, quelque chose de mauvais, mais qui est devenu drôle avec le temps?
CBK: Euh… J’ai beaucoup d’histoire de tournée qui sont tristes, mais aussi beaucoup de bonne histoire. Je n’arrive juste pas à penser à une en particulier, il y en a beaucoup trop qui sont drôles, mais que je ne peux pas raconter en entrevue! Haha! Euh… Mais oui, okay, voilà ce qui vient de me passer par la tête. C’est l’une des choses les plus folles qui me soient arrivées et c’est quand même drôle aussi! Donc, nous jouions dans un festival en Serbie quelque part en 2012 and j’avais un peu de hashish avec moi que j’avais d’un gars que je connaissais là-bas pendant que Fucked up était en train de jouer. C’est drôle que nous jouions encore avec ces groupes-là à ce jour. J’étais à la tente reggae à essayer de rouler le hash avec du tabac local et les polices infiltrées m’ont eu en disant «police police» et j’étais comme «merde». Ils m’ont emmené en prison pour la nuit. C’était pas mal comme un tank de drogue, toutes les personnes qui avaient consommé étaient rendues là. Tu sais, c’était un festival avec beaucoup de musique EDM. Bref, j’ai passé la nuit dans une prison serbe et je suis allé en cour le lendemain matin, heureusement que nous avions une journée de congé avant le prochain spectacle et que nous avons manqués aucun spectacle cause de cet incident. Le spectacle d’après, nous étions en train de jouer et nous étions en train de faire l’introduction de la chanson Wake the dead. Je suis dans mon moment de gloire sur le dessus d’un moniteur, je «’feelais»’ vraiment la musique, c’est Wake the dead tu sais! C’est là que je vois un gardien de sécurité qui vient sur la scène et qui me fait signe de descendre et je suis comme «hein non non!!!!!» J’ai commencé à le pousser et j’en ai vu un autre arriver qui disait «C’est terminé! Vous avez fini!» J’ai lâché le micro et je suis parti très en colère en direction de l’arrière-scène. C’est là que j’ai vu le directeur de tournée qui nous niaisait et qui me dit «non c’est juste une blague vous pouvez continuer de jouer!» J’ai su ensuite qu’il avait essayé d’avoir des vraies polices, mais ça n’avait pas fonctionné et c’était quand même très drôle.

En janvier dernier, un des gars qui était dans cette blague-là nous conduisait et nous passions les douanes de la Serbie. Il a dit aux douaniers de faire attention à moi à cause de cette histoire-là en blaguant, mais cela nous a valu une fouille complète! Ils n’ont rien trouvé, mais ils ont cherché partout si tu vois ce que je veux dire. Donc, c’est assez fou!

DR: Oh mon dieu! C’est vraiment drôle, mais tellement fou en même temps!
CBK: J’ai encore le droit d’y aller!

DR: C’est une bonne chose, une très bonne chose même! C’est comment de jouer là-bas?
CBK: C’est incroyable, ce festival est beaucoup plus EDM, mais il y avait tout le monde de The Prodigy, Moby, Fucked up et Comeback Kid. Les spectacles que nous jouons là-bas en salle ou autre sont vraiment impressionnants. C’est du hardcore oui, mais les gens sont plus du genre à chanter en cœur et à faire du bodysurfing, c’est juste tellement une belle énergie. C’est comparable à l’ambiance des spectacles de punk.

DR: C’est super! Je pose cette question, mais je ne sais pas si tu le sais, souvent les membres des groupes ne savent pas la réponse. Je m’essaie quand même, qui est l’artiste derrière le couvert de l’album?
CBK: Quel album?

DR: Outsiders
CBK: Euh… Le nom du gars n’est pas exact, mais son nom instagram c’est @slimesunday. J’ai acheté une photo et je lui ai demandé si c’était possible d’altérer les couleurs. C’était comme une collaboration entre notre label, notre guitariste et lui. C’était comme notre directeur artistique.
https://www.instagram.com/slimesunday/

DR: Nice! C’est un autre artiste à connaitre. J’aime bien!
CBK: Fuck yeah!

DR: Qu’est-ce qui joue dans ta voiture ces temps-ci?
CBK: Euh… je n’ai pas de voiture!

DR: Mais pendant la tournée, tu écoutes quoi?
CBK: Nous venons tout juste de commencer la tournée, okay, laisse-moi voir ce que j’ai sur mon Spotify. Pour être honnête avec toi, ça doit faire deux jours que je n’écoute rien sur mon cell pour une quelconque raison. Or, quelle est la dernière chose que j’ai écoutée? Wild nothing de l’album appelé Indigo et la fille que j’ai vu l’autre soir qui s’appelle Hatchi.

DR: Oui! Je la connais!
CBK: Tu l’as connais! Et il y un nouveau groupe qui s’appelle Dark Blu. C’est la musique récente, pas que j’aime nécessairement, c’est nouveau pour moi.

DR: C’est justement ce que j’aime. J’aime savoir ce que les membres de groupe écoutent, c’est quoi leur chanson préférée. Leurs découvertes deviennent une inspiration pour découvrir de nouveau groupe après.
CBK: Cool! Et je suis aussi sans un gros moment de Charles Bradley.

DR: Festivals versus petite salle?
CBK: Variété! Je veux faire les deux.

DR: Nous constatons beaucoup d’amour pour Montréal en nous basant sur les dates de tournée (et nous vous remercions pour ça), car nous sommes toujours là. Si vous êtes en tournée en Amérique du Nord, nous sommes toujours là, c’est inévitable. Qu’est-ce que vous recherchez le plus en visitant notre ville?
CBK: J’aime que ce soit au Canada, mais différent du Canada. J’aime plus Montréal, je ne sais pas… Il y a tellement de culture différente et pour être honnête, je ne sens même pas que j’ai brisé l’iceberg. Par exemple, aujourd’hui je marchais pour venir faire l’entrevue et je me disais que ce serait cool de trouver un restaurant à aller ce soir. Je ne sais pas trop, car j’ai peu d’amis(es) s ici, je connais quelques personnes, mais je pense que je peux trouver quand même. Ce n’est pas que je connais très bien, mais je sais qu’il y a beaucoup de choses cool ici. Normalement, quand je viens à Montréal, c’est toujours dans le même secteur et je finis par aller aux Foufs ou quelque chose du genre, mais je sais que je dois trouver des bars plus cool. Sans offense aux Foufs!!

DR: Ouais, les Foufs c’est cool quand même, mais il y a d’autres endroits cool!
CBK: J’ai besoin de passer une semaine ici, je viens à Montréal depuis des années, mais c’est toujours dans le même secteur et les spectacles sont une journée, puis ensuite on quitte. Je suis déjà venu pour une fin de semaine et je suis resté dans le village gai, je trainais sur les terrasses et des choses comme ça. Je pense que je dois découvrir plus Montréal, mais les spectacles sont toujours amicaux et très cool. Je suis content de jouer dans une salle plus petite ce soir parce que chaque fois que nous jouons ici, nous jouons dans une grosse salle. Je suis prêt pour une petite salle!

DR: Comme au Latulipe et au Mtelus je pense
CBK: C’était quelle salle lors du spectacle où nous avons supporté Stray From The Path et Counterparts?

DR: Corona?
CBK: Non…

DR: Metropolis!
CBK: Oui!

DR: Mais maintenant ça s’appelle le MTelus, c’est vraiment dommage. Cependant, la plupart de nous l’appelons encore Metropolis! Haha! Est-ce qu’il y a un groupe que tu penses que nous devrions découvrir?
CBK: Oui.Mpon chanteur préféré c’est Greg Dulli et son groupe s’appelle The Afghan Whigs, il est aussi dans Twilight singers et il fait des trucs solos. Il a une voix incroyable, sexy, mais dure en même temps. Il est «’badass»’ et vraiment mélodique. Il a commencé à Seattle et il est en Nouvelle-Orléan maintenant, je pense.

DR: Cool, je vais écouter ça!
CBK: Twilight singers, Powder burn c’est leur meilleur album.

DR: Lors de votre dernière tournée, quelle a été votre performance préférée et c’était où?
CBK: Moscou en Russie. Jouer dans ce «’bunker»’, ça a été beaucoup de spectacle complètement fou. Nous avons un nouveau bassiste qui joue pour nous et il a dit que c’était pas seulement le spectacle le plus fou qu’il a jamais joué, mais aussi le spectacle le plus fou auquel il a assisté dans toute sa vie.

DR: Wow!
CBK: Donc, c’était vraiment fort, tout le monde chantait! J’aime la Russie, c’était notre 3e fois là-bas, mais c’était le spectacle le plus fou que j’ai jamais joué.

DR: Quelle salle?
CBK: Provda.

DR: Nice! J’aime savoir ce genre de chose et mettre le lien de l’endroit ensuite.
CBK: Il y avait un vidéo vraiment cool… Peu importe, tu le trouveras, je suis sûr!!
En effet, je l’ai trouvé: https://www.youtube.com/watch?v=7O2glUhZRtQ

DR: Merci beaucoup de ton temps!
CBK: Merci à toi

DR: C’était bien agréable et amuse-toi bien!
CBK: Merci! Et merci pour l’entrevue, c’est très apprécié

Entrevue réalisée par Valery Tremblay-Brunelle