Le soir du 31 janvier 2019, PRIEUR & LANDRY offriront un concert lors du lancement de leur dernier album SURREAL MEMORIES, prenez note que l’album sera donné à toutes les personnes présentes le soir du lancement. Arrivez tôt, car ce nouvel album attirera de nombreuses-eux fans de musique, dans les styles Grunge/ Stoner / Heavy-Blues / Métal-progressif. La musique de ce groupe montréalais nous rappel subtilement des «rifts» d’anciens groupes tels que; Isis, Black Sabbath, Cathedral, King Crimson, un brin Black Keys et indéniablement Nirvana. Le duo explore diverses sonorités particulièrement intenses, ainsi que de la distorsion noire à souhait.

Aujourd’hui, Daily Rock Québec est à la Taverne Saint-Sacrement, le lieu même où le spectacle aura lieu. À quelques jours de la sortie attendue de l’album SURREAL MEMORIES, nous avons pu rencontrer les membres de Prieur & Landry, c’est à dire; Gab Prieur, Stratos-guitaristesss & Éliot Landry, batteur et briseur de baguettes en «bundle», dans une entrevue exclusive pour Daily Rock, et juste assez «trash» pour le duo.

— Ma première question pour Prieur & Landry sera très simple:

DR: Avez-vous coupé vos cheveux depuis votre 1er album en 2015?

P: Mes cheveux ne poussent plus. La dernière fois je les ai coupés moi-même dans le miroir.

L: En 2016 j’avais la tête rasée à 1. Depuis, avec un bon entretien capillaire, nos cheveux poussent bien, sauf ceux de Gab. Même s’il utilise d’la bière dans sa douche, ses cheveux ne poussent pas plus vite.

 

DR: Le 1er février sortira votre 2e album SURREAL MEMORIES. Quels sont les principaux points forts de ce nouvel album fraichement sorti de leur boite?

P & L: Surreal Memories a été élaboré sur plusieurs mois, contrairement au premier album Prieur & Landry. Nous avons un meilleur son, accordé plus de temps au mixage, finalement cet album est représentatif de tout ce que l’on a fait depuis 2016.

 

DR: Avec qui avez-vous travaillé pour la réalisation de l’album?

P & L: L’album a été enregistré en studio et produit sous la direction du créatif Ryan Battistuzzi, le même producteur pour l’album Trompe l’œil de Malajube.

 

DR: Quelles sont vos premières influences musicales, à vos débuts, ados?

P & L: Pas mal les mêmes, Black Sabbath, Deep Purple, Alice in Chain, King Crimson, Soundgarden, du jazz, Yes, Hendrix, The Cult, Stevie Ray Vaughan.

 

DR: Votre duo a un son «Garage», est-ce que c’est aussi dans ce même garage que vous avez appris la musique?

P & L: Presque, c’est là qu’on a passé le plus de temps, le garage c’était une petite maison sur le même terrain familial. On pouvait jouer tout le temps à n’importe quel moment et augmenter le volume au maximum, car autour il n’y a personne. Depuis notre rencontre, il y a environ dix ans, alors que nous étions étudiants au CEGEP de Joliette et à force de «jammer» ensemble ben nous avons décidé de continuer à jouer de la musique ensemble à deux, c’est moins de troubles. Ainsi, nous avons tous deux le même parcours académique.DR: Quelle formation musicale avez-vous?

P & L: Pour débuter, tous les deux nous avons étudié en Jazz Pop à Joliette et par la suite en guitare à l’Université du Québec à Montréal.

 

DR: Est-ce que SURREAL MEMORIES est une suite de votre 1er album?

P: Le premier? C’est ce qu’on jouait en show. Le deuxième est mieux travailler, plus «Dark»

L: Oui, oui, assez du même style quand même. Une suite??? Oui on peut dire ça.DR: En quoi ce nouvel album est-il différent?

P & L: Meilleur que le premier. Notre nouvel album est encore plus expérimental, mieux travaillé, plus créatif et avec toujours autant de distorsions. Il a été enregistré et mixé en studio. Les paroles qui accompagnent les pièces de cet album sont plus accessoires, la voix devient un troisième instrument.

 

DR: Depuis la sortie de votre 1er album en 2015, vous avez participé aux 7 éditions de LIGUE ROCK, par contre, cette année, pour la huitième édition vous n’y êtes pas, alors pourquoi?

P: On a fait les festivals jusqu’à l’an passé, mais cette année on n’y est pas.

L: S’il le faut, on va y aller, si Seb Colin a besoin de nous.

 

DR: Qui est Seb Colin?

P: C’est lui gère tout, qui organise Ligue Rock depuis le début.

L: Seb c’est lui s’occupe de nous et qui dirige SPECTACLE BONZAÏ. On s’est connus en musique pendant le CEGEP à Joliette.

 

DR: Le lancement officiel de SURREAL MEMORIES se fera dans le cadre de l’évènement montréalais Taverne Tour 2019. À quel genre de prestation musicale aurons-nous droit lors du lancement officiel?

P: À Landry; Ici est-ce que l’on va pouvoir jouer comme d’hab? Ça devrait être correct, non?

L: C’est certain, le bâtiment est construit solide. J’pense pas qu’avec notre son on puisse arriver à tout péter dans la taverne. J’pense pas, mais c’est encore drôle…

DR: Juste avant le concert pour le lancement officiel, à la Taverne St-Sacrement, vous débutez une nouvelle tournée à La Malbaie. Nous voulons aller vous entendre en spectacle, alors cette nouvelle tournée vous emmènera dans quels lieux au cours des prochains mois?

P: Pleins d’endroits au Québec. Les dates exactes sont sur notre page Facebook.

L: À la fin mars, nous irons aussi donner quelques concerts au Mexique.

 

DR: Maintenant un solo… De mots-clés:

Rock

P: N’est pas mort                                L: L’sais pas…

Cheveux

P: Sales, mais propre aussi                 L: Spectacle

King Crimson

P: E.L.P.                                             L: Ben oui! Père

Interlude

P: Bar à Joliette                                   L: J’t’encore dans dernière question… Belle couleur.

Guitare

P: Stratocaster                                    L: Passer le temps, du fun.

 

Ozzy

L: Black Sabbath. → (Gab va dire pareil. Tu vas voir)

P: Black Sabbath

 

Cymbales

P: Heu! Black Sabbath?                     L: Hautes fréquences, au moins

 

Distorsion

L: Un festival

DR: Gab est où?                                            L: Parti aux toilettes, il va te dire guitare, c’est sûr.

P: Guitare, guitare, guitare.

        

Début de «Faded Childhood Blues»

P: On ne savait pas quoi faire

L: On part avec un beat… et on essaye un paquet d’affaires et ça donne ce genre-là.

 

Ce fut une entrevue très agréable avec d’intéressants musiciens qui aiment s’amuser à faire une musique sérieuse. De la part de l’équipe du DAILY ROCK Québec, un gros merci à Gab et Éliot de Prieur & Landry. Le lancement aura lieu le jeudi 31 janvier 2019, à la Taverne Saint-Sacrement.

Jérôme Go-dreault, auteur @ Limbik_systeme. Yeah!

— Pour connaitre les lieux et dates des prochains concerts, ou pour savoir où vous procurer le nouvel album de PRIEUR & LANDRY, rendez-vous sur leur page FaceBook → https://www.facebook.com/prieurlandry ou sur bandcamp.

Une entrevue faite par: Jérôme Go-dreault le 24 janvier 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.