Gavin deGraw @ MTELUS, 24.10.2017

Une vague d’émotions a envahi Montréal en ce début de semaine à l’occasion du passage de Gavin DeGraw au MTELUS. C’est dans le cadre de sa tournée Raw que le chanteur américain nous a offert une prestation brute et époustouflante. On part sécher nos larmes, on revient.

Pour les novices, Gavin DeGraw peut se résumer en trois mots: One Tree Hill.

C’est en effet en grande partie grâce à la série et à son générique I Don’t Wanna Be que le chanteur s’est fait connaître il y a de cela déjà 14 ans…

C’est sur les coups de 20h qu’il arrive sur scène, s’installe à son piano puis entame les premières notes de Chariot, extrait de l’album du même nom (2003). Sans aucune première partie, il se met le public dans la poche en un rien de temps public qui était déjà conquis d’avance, cela va sans dire. Comme le nom de sa tournée l’indique, DeGraw n’a pas besoin d’artifices pour impressionner ; quelques instruments (piano, batterie, guitare) et un choriste suffisent à mettre en avant son incroyable timbre de voix.

Avec une setlist étoffée de ses plus gros succès comme In Love With a Girl, We Belong Together ou Not Over You, le chanteur tape dans le mille titres durant lesquels le public reprendra les paroles à tue-tête et en chœur avec Gavin DeGraw : des moments de complicité qu’on ne voudrait jamais oublier.

Bien au-delà du “devoir” de délivrer une bonne performance en tant qu’artiste, il crée rapidement une véritable connexion avec le public; connexion qui se ressent dans son interprétation, sa voix, son sourire, la douceur de son visage même. Preuve en est de son émotion, les larmes qui coulent sur ses joues juste après Belief.

Et histoire de prouver que sa voix peut s’adapter à tous les styles (pop mais aussi country), Gavin DeGraw nous offre quelques reprises, en passant de Tom Petty à Paul McCartney.

Cerise sur le gâteau : LA chanson qui a fait décoller sa carrière: I Don’t Wanna Be, histoire de terminer la soirée en beauté.

Une interprétation sans fautes, une énergie à son maximum et un talent indiscutable.

Une leçon d’humilité comme celle reçue ce soir-là, on en voudrait tous les jours.

Texte: Marine Lardennois

Photos: Helene Dickey

Setlist

Chariot

Making Love with the Radio On

In Love With a Girl

Kite Like Girl

Best I Ever Had

Stealing

Run Every Time

I Won’t Back Down (reprise de Tom Petty)

Lover Be Strong

Follow Through

Something

Worth Saving Maybe I’m Amazed (reprise de Paul McCartney)

Sweeter

Annalee

More Than Anyone

A Change Is Gonna Come (reprise de Sam Cooke)

She Sets the City on Fire

We Belong Together

Not Over You Soldier

Rappel

Belief

I Don’t Wanna Be