Soirée festive de rock hétéroclite

Mercredi soir dernier, le M-Telus recevait pour leur dernière date de tournée, le groupe Halestorm avec Palaye Royale & Beasto Blanco.

En lever du rideau, c’est Beasto Blanco   qui ouvre la soirée. Un groupe de «shock-rock», formé, en autres, de Chuck Garric (bassiste de longue date de Alice Cooper) et de Calico Cooper, fille du célèbre Alice. Le groupe nous offre une prestation haute en couleur, une présence scénique incroyable, des effets visuels, des accessoires, tout y était. Certes, le band ne réinvente pas le rock, mais il le joue d’une manière à le rendre puissant avec leur gros son gras et sale comme je l’aime. J’ai vraiment adoré. C’est absolument à voir lors de leur prochain passage.

Ensuite, un groupe canadien qui vit maintenant à Las Vegas, Palaye Royale entre sur scène. Je ne les connaissais pas, mais à voir la réaction de la foule, ils y avaient de nombreux fans dans la salle. Un mix entre The Killer, the Knack avec des effluves de rock industriel des années 80, le groupe a réellement conquis la foule. Ce n’est pas mon style, mais l’énergie du groupe s’est transmise dans la foule. Le chanteur est véritablement une bête de scène. Une frénésie s’est également fait ressentir après leur prestation en voyant la file à la table de marchandises. Les musiciens s’y sont ensuite présentés pour prendre un bain de foule et récolter quelques photos avec leurs fans.

Finalement, le groupe de la soirée Halestorm avec, en avant-scène, la chanteuse Lzzy  Hale cette diva du rock, vient faire rugir sa voix devant une foule qui l’attendait avec grand enthousiasme, foule qui ne fait pas salle comble… à mon grand étonnement. Étonnamment, c’est avec un solo de batterie que le spectacle commence. Un peu particulier à mon humble avis, mais cela enflamme la foule. C’est avec un «good evening Montréal» que le restant du groupe Halestorm arrive sur scène avec la pièce Freak Like Me. Le groupe a interprété plusieurs chansons de son dernier album VICIOUS. Également quelques classiques furent également joués, au grand plaisir de la foule. On a eu droit à un «» aréna rock concert»», de l’énergie, du bruit, une prestance scénique et une chanteuse au sommet de son art accompagné de jeux de lumière incroyables.

Une grande soirée, des styles différents, mais une énergie identique, l’énergie du rock!!

Texte: Nicholas Dumont

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.