Les Tireux d’Roches @ L’Grenier du Magasin Général Le Brun, 28.06.2018

Trad pas Trad? J’y vais!

La beauté de cette formation mauricienne est leur son qui est non seulement trad typique québécois, mais aussi très folklorique toutes origines confondues. C’est souriant, cirque sur les bords, progressif, carnavalesque, dansant, romanichel et carotté!

Les harmonies des différents instruments nous font voyager, mettent de la couleur dans la noirceur de la nuit. On en a plein la vue et les oreilles avec l’harmonica, les percussions, la flûte traversière, l’accordéon, le cistre irlandais — bouzouki, le saxophone et le gazou!

Certaines chansons se laissent aimer par leurs longues parties instrumentales qui semblent des improvisations où chaque musicien/chanteur se fait plaisir tout en étant à l’unisson.

On aime quand Henri Godon, heu, Denis Massé nous raconte les histoires de leurs chansons. Des contes qu’on entendait dans les veillées au violon, des ragots qu’on entend encore autour d’un feu de camp ou d’un écran de téléphone cellulaire. Mais, parlant de violon, pas de violon sur scène pour un band trad?! Est-ce possible? Oui! Et c’est rafraîchissant d’entendre les échanges entre l’harmonica, la flûte traversière et l’accordéon qui fusionnent à merveille.

Lorsque Denis Massé nous présente ses troubadours: David Robert (la Sauterelle de St-Étienne-des-Grès), Luc Murphy (l’Irlandais de Montréal), Dominic Lemieux (le Spring de St-Léon-le-Grand) et Pascal Veillette (le Tireux d’Roches de St-Élie-de-Caxton, — hé oui, Tireux d’Roches est le surnom affectueux donné aux habitants de St-Élie-de-Caxton), on sent au sein du groupe une complicité musicale et amicale.

Pour ceux qui ne connaissent pas l’Grenier, c’est une salle de spectacle établie dans un ancien magasin général. Les murs et les plafonds sont tapissés de souvenirs de l’époque où le chemin du Roy était le seul chemin carrossable de la nouvelle-France! Le propriétaire de l’endroit, Richard Vienneau, nous sert d’ailleurs deux chansons au pianola en guise d’introduction.

Si vous avez envie d’une musique rafraîchissante, joignez-vous aux Tireux lorsque leur caravane passera près de chez vous! Mais un conseil, n’allez pas les voir aux francos, il paraît qu’il va pleuvoir! 🙂

Texte: — Lou —

Photo: Mélany Champagne