Never Hit Again @ Drummondville, 17.03.2018

100 % Punk Rock

Shows & Festivals au Québec présentait à la Saint-Paix de Drummondville le 17 mars dernier: Never Hit Again, Set It Back, Hitch & Go et Ninjas and Aliens. Tous des bands punk rock à 100 %. Les shows s’enchaînaient bien, la musique des quatre bands est similaire et leurs influences sont semblables. Ils se décrivent comme étant des groupes punk rock, punk rock mélodique et pop-punk énergiques. Quelques spectateurs m’ont confié avoir été surpris et contents de faire de belles découvertes musicales. Je suis totalement en accord avec eux. Pour ma part, Never Hit Again sont des amis à moi, il était donc évident que j’allais être présente. Découvrir de nouveaux bands de la relève tout en allant encourager mes chummés était agréable.

Le début

Ninjas and Aliens sont les premiers à avoir ouvert le show. Dès 21: 00 et quelques minutes, la fête était commencée. Leur punk rock à la NOFX existe depuis 2016. Ils proviennent de Montréal et ont deux albums à leur actif: un album éponyme et Come Together, qui n’était malheureusement pas encore disponible en copie physique lors du spectacle. Sorti depuis février 2018, on peut cependant l’écouter sur bandcamp.com. Le premier album était disponible au coût de 10 $ et on pouvait prendre plein de stickers. Le trio semble sérieux et rigolo à la fois; le chanteur fait parfois de drôles d’expressions faciales! Ce qui m’a le plus frappé: la basse qui est très présente, forte et puissante. Selon un mini sondage mené dans la foule autour de moi, la note moyenne donnée au groupe sur 10 est de 8. Il faut également souligner que le groupe sera présent au Rockfest 2018.

Hitch and Go entrèrent sur scène peu avant 22: 00. Les quatre gars de Québec jouent du pop-punk énergique depuis 2012. Leur discographie contient les albums From Alpha To Zeta, paru en 2015 et This Time For Good paru en 2017. Leur CD était 5 $ et on avait aussi droit à une poignée de stickers. Ils sont présentement en tournée hivernale appelée: This winter for good tour. Six dates sont encore à venir. J’ai vraiment aimé Hitch and Go. Ils ont des rythmes rapides, entraînants, constants ainsi que des textes accrocheurs. Leur énergie est contagieuse, la foule devenait de plus en plus sollicitée. Je ne sais pas si comme moi, vous trouvez que le guitariste Max Brochu ressemble vraiment beaucoup à Jeremy McKinnon (A Day To Remember)? Ils participeront au YOFO Fest de Lévis ainsi qu’au Pouzza Fest 2018 de Montréal.

Le Nombril

Lorsque les spectacles commencent relativement tôt, la salle se remplit souvent au fur et à mesure que la soirée passe. Plusieurs spectateurs arrivèrent pour l’autre moitié du show. Lorsque venu le tour de Set It Back d’entrer en scène, nous étions beaucoup plus nombreux et les gens s’avancèrent davantage au-devant de la scène. Ce groupe de Montréal était celui qui précédait le groupe principal Never Hit Again. Ils nous en ont mis plein la vue avec leur expérience de scène. Actifs depuis 2012, ils nous servent un punk rock mélodique que l’on retrouve à travers leurs trois albums: Set It Back Digital EP 2013, Length doesn’t matter 2014 (split avec Our Darkest Days) et Stand Tall Sing Loud 2016. Très bon show, j’ai bien aimé et la prochaine fois, je connaîtrai mieux les paroles! Les quelques personnes qui se sont mises à sauter et se rentrer dedans par moment ont réveillé les autres et la foule devint alors plus enjouée et participative.

Un au revoir

Never Hit Again terminait la soirée. Pour le chanteur Louis-Charles Berthiaume, ce show terminait aussi son passage au sein du groupe (2006-2018). Louich entrevoit maintenant de se consacrer à sa nouvelle petite famille ainsi qu’à son autre band: Brand New Lungs. Never Hit Again continuera d’exister, de composer et de performer tout comme il le faisait entre 2004 et 2006 avant que Louis-Charles ne se joigne au groupe. Les guitaristes et le bassiste assureront le chant à eux trois. J’ai d’ailleurs constaté qu’ils avaient déjà commencé à adapter les chansons en étant plus présents au vocal qu’a l’habitude. J’ai été agréablement surprise du résultat. Cette soirée était spéciale pour eux, car plusieurs amis se sont spécialement déplacés et également leur ancien bassiste Alexandre Bédard. C’était comme un party de famille qui souligne la fin d’une époque.

Ils ont couvert leurs deux albums: Slow Motion Impact et Sinkers, se concentrant principalement sur le deuxième. Que j’étais contente! J’adore l’album Sinkers et j’ai eu droit à ma chanson favorite en guise de rappel pour une dernière fois. Cet album gagne à être connu, vraiment. Les chansons étaient séparées par des tranches de vie du groupe et des anecdotes cocasses. Les gars avaient du fun et leur complicité était très visible. La tradition veut que Sam arrache des manches de t-shirts et cette soirée n’a pas fait exception: Louich a dû se faire arracher devant public les manches de son t-shirt. Quatorze chansons ont été jouées, plusieurs bières ont été renversées et des dizaines d’amateurs de punk rock ont été comblés.

Je trouve toujours très cool que les membres des groupes assurant les premières parties assistent aux performances de leurs acolytes. La scène underground de la relève se soutient et cela permet aux passionnés d’entrer en contact avec eux par le fait même.

 Après le spectacle, on pouvait se procurer de la merch et jaser avec les membres des groupes ayant fait de ce samedi un soir bien rempli. Plusieurs sont restés boire une dernière bière et profiter de l’instant. C’était une belle soirée.

Tous les bands sont disponibles sur bandcamp.com et Facebook.

https://www.facebook.com/neverhitagain/

https://www.facebook.com/setitback/

https://www.facebook.com/hitchandgomusic/

https://www.facebook.com/ninjasandaliens/

https://neverhitagain.bandcamp.com/

https://setitback.bandcamp.com/

https://hitchandgo.bandcamp.com/

https://ninjasnaliens.bandcamp.com/

Texte: Josée Marcoux

Photos: Cindy Therrien