Slipknot @ Centre Vidéotron, 21.07.2016

Le metal envahit Québec!

Cette semaine, Slipknot, Marilyn Manson et Of Mice & Men prenaient d’assaut nos grosses arénas Québécoises, le Centre Bell et le Centre Vidéotron. Et si vous ne le saviez pas, vous n’étiez pas au pays!! Nous avons pu assister à la représentation du 21 juillet dans la toute nouvelle aréna qui fêtera sous peu son premier anniversaire. Une horde de fans ont commencé à attendre très tôt devant les portes alors que leur ouverture avait été devancée pour 17 h 30.

Pile à 18 h 30, la formation Of Mice & Men prit l’emprise de la scène, ridiculement petite pour eux dû aux décors des deux groupes suivants. Malgré la difficulté de mouvement et le doute de plusieurs spectateurs, ils ont facilement réussi à les embarquer dans trip, diffuser l’énergie et crée de super mush pit et même un beau circle pit à leurs pieds. Sans être très loquaces, ils remercièrent leurs fans, présentaient leurs chansons et encouragèrent ceux les ayant aimés à commander leur prochain album, qui sera disponible dès septembre. Après une dizaine de chansons, autant de leur dernier album et Pain qui paraîtra sur le prochain, ils remercièrent la foule de s’être présentée si tôt pour les voir.

C’est avec impatience que les fans attendaient 19 h 30 pour y voir Manson et ses musiciens… ce qui n’eut jamais lieu! Alors que l’horloge sonna le coup du 30, les musiciens armés d’un micro virent annoncer que Mr Manson ne se sentant pas bien se voyait dans l’obligation d’annuler sa prestation, présentant du même fait la possibilité de prévoir autre chose pour se racheter. Malgré tout, un tonnerre de Boo, de cris et de doigts d’honneur s’élevèrent alors que plusieurs choisissaient de quitter les lieux.

Après une bonne heure d’attente, la foule fut plus que ravie de voir les musiciens de Slipknot envahir la scène après une intro vidéo d’environ 3 minutes. Dès les premières notes de Negative One, la foule se mit à bouger dans tous les sens, oubliant sur le fait la précédente annulation. Comme à leur habitude, ils donnèrent une prestation frappante et mouvementée. Enchaînant avec Disasterpiece et Eyeless, le chanteur, Corey Taylor, prit le micro par la suite prenant le temps de faire crier la foule, les remercier et nous faire crier encore! Alors qu’Heretic Anthem et Psychosocial résonnait au cœur du Centre Vidéotron, le public en délire chantait en harmonie avec la formation, rien de plus fou. Malgré tout le temps dont ils disposaient, la formation resta fidèle à leur set list de départ. C’est sur Duality et Spit it Out en rappel que Slipknot remercia leurs fans, ne souhaitant que les revoir bientôt.

Texte: Marie-Pier Faucher Bégin