C’est dans un National bondé que le jeune groupe très prometteur australien, Stand Atlantic, avait la lourde tâche de lancer la soirée. Dès la première chanson, ils ont su réchauffer la salle un peu froide due à la longue attente avant l’ouverture des portes. Des rythmes énergétiques, à la guitare un David Potter très sautillant, un Bonnie Fraser à la voix super dynamique et un Jonno Panichi très échevelé à la batterie ont assuré le spectacle ce qui n’est pas toujours évident en étant celui qui casse la glace.

Waterparks a suivi avec le même entrain. Le trio texan formé à la batterie de Otto Wood, à la guitare de Geoff Wigington et le très ricaneur Awsten Knight à la voix ont su énergisé d’avantage la foule. Tantôt à lancer des blagues entre les chansons ou en invitant la foule à chanter avec lui, Knight à de grands talents d’artiste. Du grand potentiel pour ce groupe américain qui a littéralement illuminé Le National.

C’est avec une salle bien réveillée que le groupe japonais One ok Rock a pris la scène de front. Le groupe originaire de Tokyo est actuellement en tournée pour présenter son nouvel album Eye of the Storm paru tout récemment. Les fans leur ont souhaité une bienvenue très chaleureuse, car leurs cris étaient assourdissants et leur participation très active. Le quatuor a rendu politesse à son public avec un spectacle à couper le souffle. La musique avait un rythme très entrainant donnant un spectacle plein d’énergie et de l’ambiance pour plaire même aux moins connaisseurs. Des jeux de lumière époustouflants et leurs présences scéniques exemplaires nous font nous poser la question, pourquoi une si petite salle!?

Un show tout en couleurs à voir absolument à leur prochain retour!

One Ok Rock… Rocks!!

Texte et photos: Patrick Savard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.