Sons of Apollo @ Théâtre Corona, 19.04.2018

UN MASTERCLASS DE MUSIQUE!!!

J’avais tellement hâte à ce jeudi soir d’avril. Dès l’annonce du spectacle de Sons of Apollo à Montréal, je voulais que ce 19 avril arrive immédiatement. Mais avant de parler du spectacle, parlons un peu de la formation, car pour plusieurs de nos lecteurs, cette formation est totalement inconnue.

Commençons par ceci:
Trans-Siberian orchestra
Talisman
Journey
Yngwie Malmsteen
Art of Anarchy
Guns n Roses
The Winery Dogs
Mr. Big
David Lee Roth
Black Country Communion
Planet X
Dream Theater
Alice Cooper
Kiss
Transatlantic
Flying Colors
Neil Morse band
Adrenaline Mob
Avenged Sevenfold…………

Voici en partie tous les bands avec lesquels les membres de Sons of Apollo ont joués durant leurs carrières respectives. Pas mal comme Curriculum Vitae n’est-ce-pas? C’est donc dans un Théatre Corona quand même assez plein que Jeff Scott Soto, Ron Bumblefoot Thal, Billy Sheehan, Derek Sherinian et Mike Portnoy arrivent sur cette scène trop petite pour pareille machine de guerre, mais juste assez  grande pour bien apprécier toutes les prouesses musicales de ces cinq musiciens surdoués.

On p arle en effet de douance ici. Si le talent de ces 5 musiciens reflétait  leurs QI, il y aurait eu cinq Einstein devant nous.Incroyable me vient en tête. La facilité avec laquelle ces musiciens manient leurs instruments est hors de ce monde . Il y a tellement de musiciens qui bûchent pour arriver à ce niveau, c’est presque gênant de voir comment c’est facile pour le band. Des solos de guitare double -neck comme rarement il m’ait été donné de voir.Même Billy Sheehan portait une basse double neck à l’épaule, ce qui leur donnait aux deux des allures de véritables machines prête à vous arracher la peau du visage à coups de décibels.

Dès le départ avec la chanson God of the sun, nous savions que nous allions avoir un cours 101 de rock n roll. Un cours que nous ne passerons jamais à ce niveau pour le commun des mortels. Bien sûr, le nouvel opus de Sons of Apollo, Psychotic Symphony était en vedette durant le spectacle, mais également quelques surprises comme, Just let me breathe de Dream Theater ou, The Pink Panther Theme avec Bumblefoot en vedette, ou bien And the Cradle will rock de Van Halen, que du bon pour les oreilles. Concert à 100 % réussi. Concert qui restera dans ma mémoire de fan de musique très longtemps. Vous n’y étiez pas? Et bien tant pis pour vous. Vous avez manqué la chance de voir devant vous de véritables fils d’Apollo.

En première partie, une découverte pour tous… ou presque. Le Vénézuélien Felix Martin. Jouant de la guitare a deux manches simultanément…. nous étions tous sous le choc voir pareil talent. Vraiment une belle découverte… à vous de le découvrir. En espérant de revoir les fils d’Apollo de retour à Montréal très bientôt!!!!

Texte: Laurent Lépine