C’est avec Smash Into Pieces, tout droit venu de Suède, que la soirée débute… en avance et fou que je suis, j’attendais bien tranquillement au froid le début des concerts. Avec un son dès plus électro et un chanteur à la vois proche de Miles Kennedy, ils ne réinventeront pas la roue à trois boutons, mais offre une prestation de qualité. Le band a tout de même remporté un «Bandit Rock Awards »  en tant que révélation de l’année en 2012. Avec 4 albums au compteur et une solide présence scénique, avec une mention au batteur, avec son masque lumineux, ils étaient parfaits pour débuter cette soirée, mais la foule en veut plus.

In Flames, c’est un peu comme Metallica (lire la suite, ne partez pas en fou) ils ont une base de fans qui les adorent et d’autres qui les haïssent et leur crache dessus à chacune de leurs nouvelles parutions, un peu comme les Four Horseman (la voilà la toute petite comparaison). Il faut dire qu’à leur début, ça sonnait plus Death Metal comparé à maintenant ou leur son s’est nettement plus adouci afin de plaire au plus grand nombre. Mais pour ça on ne peut pas leur en vouloir. Comme disait l’autre, ils ont le doua!

C’est avec un nouveau vinyle (oui, c’est rendu à la mode d’avoir des vinyles) intitulé I, The Mask que tout ce beau monde s’installe de la scène de l’Olympia pour nous faire oublier que dehors, il fait un bon -10 degrés. Ils se sont contentés de jouer principalement des titres de leurs dernières parutions, un peu dommage, j’aurais aimé en tant que non connaisseur entendre ces fameux titres Death! Malgré ce petit détail, mission accomplie au vu de la solide ambiance dans la vénérable salle presque centenaire. À noter que Chris Broderick (ex Megadeth) remplaçait Anders Fridén, absent de la tournée. Après quelques bye bye, des lancés de pick et autres bidules, le groupe laisse sa place à Within Temptation.

Cette fois on y est, le plat de résistance, la cerise sur le Sunday, le clou de la soirée bref, Within Temptation! Emmené par la magnifique Sharon den Adel, le groupe néerlandais était attendu de pieds fermes par ses nombreux fans. Plusieurs années se sont écoulées depuis leur dernière visite à Montréal, mais cette fois, c’est la bonne et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, ils ont avec eux un nouvel album paru il y a quelques semaines: Resist. Le band fait partie des piliers du métal symphonique et lui aussi à de nombreux fans à travers le monde, mais aussi à Montréal, car la salle est vraiment bien remplie. On ne se le cachera pas, ce style de Métal n’est pas du tout ma tasse de thé, mais je suis curieux de nature. En ce qui concerne la musique, j’ai tout de même su apprécier ce que j’ai entendu notamment les titres du dernier album et on a été gâté, car on a presque eu la totalité de Resist.

Au vu des sourires à la sortie, tout le monde a apprécié les prestations de Within Temptation, In Flames et même Smash Into Pieces qui aura surement quelques fans de plus sur son Facebook.

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.