Arch Enemy @ MTELUS, 05.10.2017

C’est à une soirée métal très énergique à laquelle j’ai assisté hier à la salle MTelus La salle était remplie à craquer dès le début pour les deux vedettes de la soirée Trivium et Arch Enemy dont le dernier passage à Montréal a eu lieu en octobre 2014, ils étaient accompagné de Fit For An Autopsy, qui ont livré un set efficace et de While She Sleeps qui est pour moi une superbe découverte.

While She Sleeps s’est cependant démarqué énormément. Délivrant un set de chansons très bien dosées, une recherche musicale intéressante en plus de livrer le tout avec une énergie incroyable.

Chacun des membres semble avoir son importance et participe activement au spectacle. Le chanteur s’est même permis de sauter dans la foule pour un crowd surf.

Les spectateurs demandent un rappel, mais les lumières sont vite allumées.

Après un changement de set up, vient le tour de Trivium. Ce band de la Floride est quand même dans le décor Métal depuis un certain temps, mais n’avait pas encore attiré mon attention.

Le tout débute de façon intense et donne le ton rapidement à la soirée.

C’est un duo de guitares efficace et très précis au point de penser parfois qu’il n’y a qu’une seule guitare. C’est à coup sûr, un des duos de guitares les plus tight que j’ai vu.

Cependant la voix n’y est pas autant que j’aurais espéré. Les parties Growl sont bien là, mais les parties mélodiques sont moins présentes, comme par exemple dans; The sin and the sentence, et la voix est très étouffé dans le mix aussi. Il est clair qu’on met l’accent sur les guitares. Et c’est la force du band.

Le chanteur et guitariste a une maîtrise du spectacle et de la foule. Il sait comment parler et faire participer une foule. J’ai bien aimé cet aspect aussi. La foule est très enthousiaste aussi. Il utilise quand même pas mal de français durant le spectacle, ce qui est une attention remarquée.

Quelques ennuis techniques avec la basse, brise légèrement le bon déroulement du spectacle, mais ça n’affecte nullement l’ardeur des spectateurs.

Je suis cependant surpris de la durée du set 1 h 15 encore une fois sans rappel.

Pour moi Trivium est maintenant un band sérieux à placer dans ma playlist.

Le dernier Band Arch Enemy roule sa bosse depuis fort longtemps aussi avec beaucoup de changements de personnel, mais un fait intéressant pour nous est que la chanteuse Alissa White-Gluz qui fait partie de ce groupe basé en suède depuis 2014 vient de Montréal.

Le show débute avec sensiblement la même production que Trivium, mais est mieux utilisée. Je dois souligner l’excellent travail de l’éclairagiste sur ce show. Son travail contribue à apporter une dimension plus intéressante au spectacle.

C’est une chanteuse émue qui nous mentionne après la troisième chanson en français et en anglais qu’elle est de Montréal et que depuis qu’elle a 13 ans elle vient au Métropolis pour y voir des concerts Métal et que ce soir, enfin elle est en headline dans cette salle avec son band.

C’est une suite de chansons très bien exécutée par des musiciens très talentueux, mais un peu effacés que le spectacle se déroule. Par contre le tout est enrichi par la présence et le charisme de la chanteuse, je ne suis pas un grand fan de growl mais cette dernière à un effet très intéressant sur le band. Sa présence apporte une dimension dramatique au show. On sent son intelligence et c’est une personne réfléchie. Son attitude générale, sa présence et ses costumes font d’elle une valeur sûre pour propulser ce Band. Les hymnes mélodiques de guitares présents dans les chansons sont chantés par la foule grâce à l’encouragement de cette dernière.

Le drapeau du Québec est fièrement brandi durant le spectacle.

L’assaut se poursuit avec une précision et un son très concentré. Alissa mentionne que sa famille est au balcon et salue son père.

Après une heure je dois déclarer forfait, quatre bands c’est trop pour moi, et mon intérêt diminue un peu parce que cela semble un peu redondant après un certain temps dans tous les sens, musicalement, vocalement et même au niveau de la production. Je constate aussi que la salle commence à se vider avant la fin du spectacle.

Je salue quand même Le Band Arch Enemy et je suis très intéressé par son développement. Je sens que ces derniers sont en route pour devenir un incontournable.

Bref ce fut une soirée intense et très enrichissante à mon point de vue, mais je prétends que le band gagnerait à ajouter de la voix clean, mais c’est mon humble avis.

Texte: Erik Simard

Malheureusement après avoir eu le OK pour prendre des photos du spectacle on s’est vu retirer le précieux sésame c’est donc un ours des montagnes Suisse qui prendra la place prévue aux photos de la soirée.