Suite à l’énorme succès de leurs 2 premiers albums, Disgusting et Aggressive, les attentes étaient hautes lorsque BEARTOOTH ont annoncé l’album The Disease. Il faut dire que les adeptes du band ont étés comblés à sa sortie à l’automne 2018.

Hier soir, l’Impérial Bell était plein à craquer alors qu’ils devaient débuter leur tournée The Disease, aux côtés du groupe de metalcore californien OF MICE & MEN. Malheureusement, ces derniers ont dû s’absenter suite à une urgence médicale du côté d’AARON PAULEY, chanteur et bassiste du groupe. La situation semble être plutôt dramatique, puisqu’on a dû l’opérer d’urgence. Si tout se déroule bien, OF MICE & MEN devraient tout de même être de retour sur scène dès le 27 avril prochain au festival So What, à Houston.

Plusieurs spectateurs étaient déjà présents lorsque LIKE PACIFIC montèrent sur les planches de L’Impérial, tout juste après 7h.  Plusieurs d’entre eux chantaient les paroles de chacune des chansons à tue-tête. Le chanteur de la formation a même prêté son micro à un fan qui surfait dans la foule, pour chanter avec lui.

HANDS LIKE HOUSES sont arrivés sur scène, tous vêtus de chemises fleuries aux allures hawaïennes. Les musiciens originaires de Carrera, en Australie, ont captivé leur audience dès les premières minutes. Un énorme “wall of death” a éclaté dès le début de la performance. Le quintet a entre autres interprété quelques pièces de leur nouvel album, intitulé Anon, ainsi que de plus anciennes chansons, tels que Introduced Species et Colourblind.

Peu avant l’arrivée de la tête d’affiche, les lumières s’éteignirent au son de la fameuse pièce de Queen, We Will Rock You, que la foule se mit immédiatement à chanter en coeur. C’est à ce moment que les premières notes de Bad Listener retentirent, alors que le guitariste, ZACH HUSTON entrait sur scène, suivi de près par un CALEB SHOMO débordant d’énergie. La formation s’est ensuite lancée dans les incontournables Beaten In Lips, Aggressive ainsi que The Lines. BEARTOOTH nous ont poussé plusieurs chansons qu’ils n’avaient jamais jouées en concert auparavant, dont Enemy et Afterall. La première représentation du The Disease Tour Part II s’est terminée en force avec la chanson que tous attendaient, In Between.

Si la soirée vous a plu, BEARTOOTH seront de retour au Québec le 7 juillet prochain dans le cadre de Heavy Montréal, avec SLAYER, GHOST, GODSMACK ainsi que STEEL PANTHER.

Photos: Felipe Cheechoo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.