Def Leppard @ Québec, 25.06.2016

Cliquez sur les images pour voir les photos

L’été est officiellement arrivé et le beau temps nous amène toute sorte d’événements. Et tout un party avait lieu samedi soir dernier au Centre Vidéotron alors que la tournée américaine 2016 de Def Leppard s’y arrêtait. Accompagnée de REO Speedwagon et Tesla, la foule ne put qu’être nombreuse à se réunir alors que les places se faisaient rares pour les spectateurs de dernière minute.

Tesla (17)C’est avec beaucoup d’énergie que Tesla ouvrit la soirée. La formation californienne arriva en force avec Rock Me to the Top avant d’enchaîner avec Edison’s Medicine et Heaven’s Trail. Malgré que plusieurs spectateurs n’étaient pas présents, la grande majorité chantait en cœur avec le groupe qui allait vers son public. Bougeant d’un côté à l’autre de la scène, les musiciens nous encourageaient à sauter de nos sièges et d’embarquer dans leur univers sonore.

REO Speedwagon suivit sans se faire attendre. Après une petite intro, la formation offritReo Speedwagon (11) plusieurs de leurs succès dont Can’t Fight this Feeling, Roll With the Changes et Keep on Loving you. Les effets lumineux et vidéos simples, mais suffisants, accompagnèrent leur performance offrant une expérience agréable. La salle maintenant pleine, les applaudissements ne faisaient qu’augmenter alors que le groupe semblait se nourrir de notre énergie.

Def Leppard (22)Alors qu’un immense rideau les annonçant s’envola comme par magie, Def Leppard prit possession de la scène sous les cris (stridents) des fans. Ils entonnèrent Let’s Go, ce qui fit bondir les dernières personnes assises de leur siège. Les projections vidéos alternaient entre des créations graphiques, des images en direct ainsi que de vieux souvenirs de la formation qui en rendent plusieurs nostalgiques. Joe Elliot profita de quelques pauses pour s’adresser au public, même après l’incident du verre de bière lancé en sa direction au début du concert. Sous les cris, les applaudissements et le chant des spectateurs, Def Leppard offrit entre autre Love Bites, Dangerous, Rocket, Hysteria et les incontournables, Rock of Ages et Pour Some Sugar On Me. La formation anglaise, qui fêtera leur 40e anniversaire, nous quitta sur Photograph alors que la foule les acclamait encore.

Texte: Marie-Pier Faucher Bégin

Photos: Manon Tremblay