Disturbed @ Centre Vidéotron, 11.10.2016

Alors qu’à l’extérieur la chaleur nous quitte et le froid nous glace les os, cette température n’est point le miroir de celle présente mardi soir dernier au Centre Vidéotron. Alors que le Heavy MTL tirait à sa fin au début août dernier, Disturbed annonça le concert au plaisir de leurs fans passionnés. Ces derniers c’étaient au rendez-vous nombreux au parterre et dans les gradins. Accompagné des groupes Chevelle et Nothing More, la soirée s’annonçait mouvementée.

nothing-more-12Dès les premières notes de la formation de San Antonio, Texas, la salle s’illumina. Nothing More avait vraiment beaucoup à donner. Jeux de lumières aveuglantes, voix vibrantes et polyvalentes, les musiciens n’ont rien à envier à personne. Le chanteur fracassa pratiquement la scène à coup de baguettes sur ses percussions alors qu’on ne savait plus trop où regarder. Malgré une coupure de son d’une fraction de seconde, le public ne décrocha point de la lancée incroyable du spectacle. Un peu dur de redescendre quand, sans s’y attendre, le guitariste, le bassiste ainsi que le chanteur se retrouvent à trois autour de la basse ou encore quand tous se retrouvent à jouer des percussions sur Salem, le tout, chorégraphié à la note près.

chevelle-15Rapidement, Chevelle reprit le flambeau devant une foule plus que prête. Le trio envahit la scène avec force avec leurs compositions au son unique et varié. Impossible de rester les bras croisés devant cette prestation haute en couleur. Moment impeccable et plus que réjouissant pour les fans de la formation qui commencèrent même un léger mosh pit (très léger). Valsant dans leur répertoire, ils réussirent à faire plaisir à tous en jouant leurs plus gros titres et faisant chanter les fans en chœur à quelques reprises, sur The Red entre autres. À peine leur prestation finit, la foule les acclamait déjà.

disturbed-11Sous une tombée de rideau apparut Disturbed plus que prêt à nous faire hurler. Explosion de feu et de lumière ouvrit le bal sous les notes d’Immortalized. Ça ne prit pas de temps pour voir un vrai mosh pit se former alors que quelques témérairement osèrent le body surfing. Rien ne pouvait nous laisser assis sur notre banc alors qu’ils enchaînèrent avec, entre autres, Vengeful, Liberate et Open Your Eyes. Nous remerciant en français, le chanteur ne put que réjouir la foule qui en redemandait encore. Alors que l’énergie venait à manquer, ils nous offrirent Darkness et The Sound of Silence question de refaire le plein pour la suite, le tout, accompagné d’une contrebasse et d’un magnifique piano à queue. La formation donna un concert à la hauteur de nos attentes, avec de la pyrotechnie, des changements d’univers et des explosions à profusion… tout comme on aime!

CLIQUEZ SUR LES PHOTOS POUR VOIR LES GALERIES

Texte: Marie-Pier Faucher Bégin

Photos: Sébastien Tacheron