Dream Theater @ Centre Bell, 15.04.2016

Haute voltige musicale

Vendredi dernier, le groupe de métal/prog Dream Theater est venu nous présenter son dernier album The Astonishing. Un album concept, un genre d’opéra rock relatant une histoire futuriste ou les humains sont contrôlés par des robots/androïdes, où la démocratie est inexistence. C’est donc dans cette ambiance que DT nous amène tout au long de la soirée.

Devant environ 3500 personnes, le groupe nous a interprété l’album en intégralité. Nous avons eu droit à une grande soirée musicale et les fans du groupe ont été plus que choyés. Je dois avouer que je ne suis pas un fan de DT mais le groupe a offert une prestation sans faille, un petit chef œuvre musical. Les purs et durs du groupe ont surement vécu une soirée mémorable.

Musicalement, la réputation du groupe n’est plus à faire. Le groupe nous l’a bien prouvé en jouant d’une manière parfaite, quasi chirurgicale chacune de ses chansons. Le brio de musiciens est a coupé le souffle que ce soit les solos de John Petrucci qui sont d’une grande technicité ou encore la section rythmique basse/batterie de John Myung et Mike Mangini qui nous amène dans une dimension complexe, mais avec une fluidité désarmante. La voix de James Labrie est comme à son habitude, excellente.

La sonorité au Centre Bell est impeccable en ce vendredi soir. Nous sommes en mesure d’entendre clairement toutes les subtilités musicales de chacune des pièces. Bien sûr, jouer  des chansons complexes, laisse peu de place à l’improvisation ou à l’émotion sur scène. Cela a malheureusement mis une ambiance un peu froide entre le groupe et la foule. La foule leur a, tout de même, réservé une vibrante ovation à la fin du spectacle.

Si le côté musical est hallucinant, le côté visuel l’est tout autant sur la vaste scène. Plusieurs écrans nous relatent l’histoire des personnes et leur quête de liberté. Tout au long du spectacle, les animations visuelles les éclairages sont plutôt réussis.

Personnellement, j’ai moins apprécié l’album The Astonishing car il présente beaucoup de pièces plus lentes. J’ai préféré les chansons avec un peu plus de mordant, les pièces plus «metal» m’ont doublement ravi. Le côté mélodique y est, par contre, toujours présent.

Nous avons eu la chance de rencontrer le groupe après le spectacle. D’une grande générosité, les membres du groupe ont pris le temps de jaser avec nous et de prendre des photos. Si l’ambiance était un peu froide en spectacle, c’était tout le contraire par la suite. Tous les membres ont été d’une grande gentillesse et d’une grande disponibilité. Me rendant au spectacle sans grande attente, j’en suis reparti agréablement surpris.

Photos: Martine Labonté

Texte: Nicholas Dumont