FEQ: C’est un départ!

Cliquez sur les images pour voir les photos

04 juillet: C’est hier qu’avait lieu la soirée d’ouverture de l’édition 2019 du Festival d’été de Québec. À moins que vous vous trouviez sur une autre planète dans les derniers mois, vous devez savoir que les artistes présents cette année sont plutôt intéressants!

Alors que l’organisation du Festival a tardé à donner la tête d’affiche, c’est officiellement Corey Hart qui ouvrit les festivités. Malgré la fatigue du chanteur, qui n’a pas dormi depuis 48h dû à des vols entre Osaka et Québec, le spectacle fut garni de classiques, dont Boy in the Box ainsi que le légendaire Sunglasses at Night, et de surprises, dont un duo dès le départ entre lui et sa femme Julie Masse ainsi qu’une reprise de Pagliaro.

Je ne peux passer sous silence ma visite à la nouvelle place Georges V. Très beau site, mais un accès à l’entrée assez étrange pour le public en admission générale alors que la sécurité doit assurer le passage en alternance entre la file d’attente et le passage piéton entre les kiosques.

J’eus la chance de découvrir la formation Les Louanges dont leur première présence au FEQ rendit plusieurs fans heureux. Je vous invite à aller écouter leur album La nuit est une Panthère et de garder un œil sur leurs prochaines dates de spectacle.

On se revoit donc demain FEQ alors que Hawthorne Heights, Saves the Day et Taking Back Sunday nous attendent à la scène Loto-Québec dès 19h!

Les photos des spectacles de Rodrigo y Gabriela, Level 42, Lou Doillon et Pomme.


05 juillet : C’est une journée bien chaude qui attendait les festivaliers du FEQ en ce 5 juillet dans la Capitale Nationale. Malgré tout, ils étaient nombreux à venir à assister à la suite des événements.

Sur les Plaines, la formation anglaise Alt-J (∆) était de passage avec CHVRCHES et Sir Sly pour ouvrir le bal. Cette musique folk rock faisait surtout compétition à la scène Loto-Québec, place Georges V, où, en première partie, Hawthorne Heights et Saves the Day ont été des découvertes fantastiques (il ne faut jamais sous-estimer les groupes en ouverture!). De leur côté, Taking Back Sunday on fait vibrer les spectateurs alors qu » ils se sont déchaînés sur le parterre malgré cette rude journée. Il est à souligner que B.A.R.F. était aussi de passage dans la ville à l’Anti Bar & Spectacles plusieurs semblent s’être rassemblés.

À ne pas manquer le 6 juillet les formations Boundaries et Between the Buried and Me à l’Impérial Bell dès 20 h. Arrivez tôt, car les places sont limitées! Sinon, rendez-vous sur les Plaines avec, entre autres, Lynyrd Skynyrd et son classique Free Bird dès 19 h. Parce que ce serait triste de manquer les premières parties!

Les photos des spectacles de Hawthorne Heights, Saves The Day et Taking Back Sunday.


06 juillet : Une autre journée bien chaud pour les festivaliers à Québec. Cependant, rien ne les arrête alors qu’ils se déplacent par milliers à travers la ville.

Au menu pour le 6 juillet: Lynyrd Skynyrd sur les Plaines, avec un groupe hommage à Led Zeppelin par Jason Bonham ainsi que Little Steven and the Disciples of Soul. Pour ceux qui se sentaient plus dans la vague franco, Émilie Clepper, Brigitte Boisjoli et Claude Dubois ont animé la place Georges V.

Pour nous, c’est l’Impérial Bell qui nous a appelé alors que Boundaries et Between the Buried and Me a attiré la foule rapidement. Le groupe québécois Boundaries avait déjà gagné le public avant même de monter sur scène. Très lié à la foule et enchaînant leurs compositions avec énergie, la formation offrit une performance plus qu’appréciée. Ce fut ensuite Between the Buried and Me qui monta sur scène sous les cris de leurs fans. Comparativement à leur prédécesseurs, ils étaient moins locasse et passaient d’une chanson à l’autre assez rapidement. Malgré tout, le public se donna à fond au parterre applaudissant chaleureusement à chaque fin de chanson.

Ne manquez pas le 7 juillet sur les Plaines Twenty One Pilots, accompagné en premières parties de Yungblud et The Glorious Sons… à moins que Cœur de Pirate soit celle qui vous attire vers la place Georges V.


7 juillet : C’est avec joie que je me suis dirigée comme des milliers de festivaliers fébriles sur les Plaines pour aller voir Twenty One Pilots. Alors que la foule était, comme à l’habitude, moyennement nombreuse pour les premières parties Yungblud et The Glorious Sons, ça ne prit pas beaucoup de temps avant le début de la tête d’affiche pour que les gens se compactent au bas de la colline.

Le duo américain prit d’assaut la scène Bell masqué, enchaînant les titres. Rapidement, nous avons pu entendre Heathens, que plusieurs semblent avoir connu de la bande originale de Suicid Squad. Sinon, les chansons Ride, Jumpsuit et Stressed Out. Entre des invitations à danser, à sauter et à chanter, le chanteur, Tyler, est allé jusqu’à monter la tour de la régie alors que plus tôt le batteur, Josh, a fait un court solo de batterie porté par la foule… littéralement!

C’est sans rappel que le groupe clôt la soirée du 7 juillet, nous guidant vers celle du 8 avec nul autre que Slipknot sur les Plaines.


Stéphane Bourgeois / FEQ

8 juillet : Enfin, les fans de métal eu leur soirée tant attendue! Je dois avouer que j’étais assez fébrile en traversant l’entrée des Plaines et j’étais persuadée que nous allions avoir un bon show. La formation de l’Iowa, Slipknot, accompagnée de Killswitch Engage et Light the Torch en première partie, fit sauter les festivaliers, de quoi faire vibrer la ville en entier.

En ouverture, Light the Torch ouvrit bien le bal avec leurs compositions et leur énergie à revendre. Entre des chansons comme Calm Before the Storm, Consumed the Damned et The Way we Die, le chanteur, Howard Jones, en profita pour échanger avec le public et faire quelques blagues bien appréciées. Suite à la chanson finale, Die Alone, ce fut le tour de Killswitch Engage de prendre la scène avec Strength of the Mind. Les fans, plus qu’heureux, firent lever la poussière rapidement en entonnant les paroles de leurs titres favoris: My Curse, This Fire, Always et plusieurs autres. C’est sur The End of Heartache que le chanteur actuel de la formation, Jesse Leach, invita Howard Jones, anciennement dans le groupe, à faire la chanson en duo.

Après quelques problèmes avec le kabuki (rideau d’avant-scène qui tombe), la tête d’affiche foula les planches de la scène Bell sous les cris de leurs fans. Débutant avec People=Shit, les mosh pit commencèrent à plusieurs endroits dans la foule. La formation offrit aux festivaliers des titres comme Unsainted, de leur album à venir, Vermilion, The Heretic Anthem, sans oublier Psychosocial, Duality et The Devil in I. Comme à leur habitude, la prestation fut haute en couleur, des effets visuels explosifs et leur énergie connectaient avec celle de la foule. Avec, au rappel, Spit it Out et Surfacing, nous avons pu prendre part au traditionnel saut dans la foule alors que Corey Taylor a demandé à chacun d’entre nous de nous accroupir. Je suis impatiente de voir la vidéo de ce moment!

À ne pas manquer en ce 9 juillet: la carte blanche d’Éric Lapointe alors que le rocker québécois reçoit plusieurs invités sur la scène des Plaines. Sinon, sur la scène Loto-Québec, Caravane, July Talk et The Strumbellas performeront dès 19 h. Petit clin d’œil à l’After FEQ avec Les Respectables à compter de 23 h 30.


09 juillet : Petite soirée tranquille… ou presque. Une foule nombreuse a marché vers les Plaines dès 19 h pour la soirée carte blanche du FEQ, avec en tête d’affiche Éric Lapointe. Tout juste avant, Souvenirs d’un rendez-vous doux, spectacle présenté par nul autre que le fils de Gerry Boulet, Justin.

La carte blanche fut un rassemblement d’artistes assez impressionnant pour les fans québécois alors que des gens comme Marc Dupré, Garou, Lara Fabian et Marie-Mai se sont joints au rocker pour plusieurs de ses compositions. Il est à nommer aussi des chanteurs comme Travis Cormier, Ludovick Bourgeois et Colin Moore découverts à l’émission La Voix ou encore 2Frères, Les Sœurs Boulay et Safia Nolin qui ont reçu un superbe accueil. De belles surprises aussi se sont ajouté, dont Ginette Reno pour interpréter L’essentiel ou encore la remise du Prix Miroir de la renommée par Louis Bellavance, le directeur de la programmation du Festival.

Les fans de Ti-Cuir ont pu entendre de nombreux titres à succès, dont N’importe Quoi, Terre Promise, 1500 milles, Reste Là, Mon Ange et plusieurs autres, qu’ils ont chanté en cœur du début à la fin.

En ce 10 juillet, ne manquez pas la soirée Électro avec Kygo, Diplo, Loud Luxury et bülow sur la scène Bell. Pour ma part, ce sera la scène Loto-Québec où j’irai jeter un œil alors que Buddy Guy, Steve Hill et Brandon «Taz» Niedeauer performeront. Petit clin d’œil à Philippe Brach qui sera sur la scène Hydro-Québec gratuitement (les laissez-passer ne sont pas obligatoires).


10 juillet : Une soirée bien mouvementée était prévue en ce mercredi alors que Kygo, Diplo, Loud Luxury et bülow étaient sur les Plaines pour la traditionnelle soirée Électro. Jeunes et moins jeunes ont envahi les rues de Québec très tôt dans la journée pour ne pas manquer cet événement. Les décibels élevés provenant du site nous assuraient que les festivaliers avaient beaucoup de plaisir.

C’est à la scène Loto-Québec sur la Place Georges V que mon party avait lieu. Des musiciens talentueux s’enchaînaient pour le plaisir de nos oreilles. Dès 19 h, Brandon «Taz» Niederauer entra sur scène sous les applaudissements des spectateurs bien heureux de l’accueillir. Le jeune musicien ne put que nous éblouir par son talent aussi surprenant que son âge (16 ans).

Ce fut ensuite mon coup de cœur musical, Steve Hill, qui entra sur scène avec sa même énergie et puissance musicale qui nous plonge dans un univers incroyable. Je suis toujours aussi impressionné quand je le vois joué. À noter qu’il fut un des invités d’Éric Lapointe la veille sur les Plaines pour la soirée carte blanche.

Finalement, Buddy Guy entra sur scène avec la fougue de sa jeunesse pour le plaisir de nos oreilles; du bon blues comme on l’aime! Parcourant des classiques, tels I’m Your Hoochie Coochie Man et I Just Want to Make Love to You, le musicien et ses acolytes ont enchaîné les chansons toute la soirée et la fin se présenta trop vite pour les mélomanes.

En ce 11 juillet, le pop est à l’honneur avec nul autre que la diva Mariah Carey sur les Plaines. Pour ceux qui se sentent plus l’âme rockeuse, les groupes Live et Moist performeront juste après le Canadien Tyler Shaw sur la scène Loto-Québec.


11 juillet : Alors que sur les Plaines la foule fut modeste devant Mariah Carey, c’est devant un site fermé que les formations Moist et Live ont performé en cette soirée pluvieuse.

Qualité musicale et plaisir, malgré le temps maussade, étaient au rendez-vous chez les festivaliers avec des artistes talentueux qui ont animé la scène de la Place Georges V. En ouverture, le chanteur Tyler Shaw réchauffa la foule. Le jeune Ontarien fut une belle découverte pour ceux qui n’avaient pas encore vu ses vidéos en ligne. La soirée continua en grand avec Moist, qui reçut un accueil chaleureux. La formation performa plusieurs de leurs compositions, dont Black Black Heart et Push.
Il ne faut point oublier la tête d’affiche, Live, qui fit exploser la scène avec leur énergie. Les fans ont pu se défouler sur Shit Towne ainsi que sur plusieurs autres titres, dont des cover de REM et des Rolling Stones.


En ce 12 juillet, ça va brasser un second soir alors que les formations Obey the Brave et A Day to Remember seront à la Place Georges V. Pour ceux qui se sentent plus rap, le FEQ présente la soirée hip-hop sur les Plaines avec, entre autres, Logic et Lil Pump dès 19 h.

Alors que le rap était à l’honneur sur les Plaines et que les fans de Lil Pump étaient déçus de le voir annuler sa présence au FEQ, c’est le metalcore qui faisait compétition sur la scène Loto-Québec de la Place Georges V. Avec des groupes comme Obey the Brave et A Day to Remember, je ne fus pas surprise que le site se remplisse aussi rapidement.

C’est la formation au son très pop-punk Seaway qui ouvrit le bal dès 19 h. Le groupe canadien entra avec force sur scène tandis que le site se remplissait graduellement. Ils offrirent au public plusieurs titres dont London, Slam et Curse me Out. Ils terminèrent avec Something Wonderful pour laisser la place au groupe de Montréal/Ottawa Obey the Brave. Énergie et force résume bien leur prestation alors que la foule ne tarda à commencer les mosh pit et circle pit près de la scène. Ils ont performé des chansons bien connu de leurs fans ainsi que de nouveaux titres qui feront partie de leur tout nouvel album Balance, qui sortira ce mois-ci. Des chansons comme Raise your Voice, On our Own, Garde la tête froide et Full Circle ont fait bouger la foule enfin prête pour la tête d’affiche.

A Day to Remember entra sous les cris de la foule heureuse de les voir. À croire que la formation, à peine 2 h avant arrivait dans la Capitale Nationale pour la prestation. Défi relevé, nous n’avons point entendu l’effervescence des Plaines et l’attention était 100 % rivée sur le groupe floridien. Geysers, explosion de confettis et de serpentins étaient perpétuels, sans compter le lancer des rouleaux de papier toilette et de ballons de plage vers la fin du spectacle. Les fans ont pu apprécier des titres comme 2nd Sucks, All I Want et All Signs Point to Lauderdale pour finir avec It Means a lot to You et The Downfall of us All.

En ce 13 juillet, avant-dernière journée de festivité, ne manquez pas Imagine Dragons sur les Plaines avec Bishop Briggs et Kongos dès 19 h. Pour ceux qui n’ont pas eu assez de rap hier, une seconde soirée hip-hop est présentée cette fois à la scène de la Place Georges V avec huit prestations dont Sans Pression, Loud et Koriass. Envie de bouger encore plus, The Planet Smashers seront sur la scène Hydro-Québec alors qu’Automat sera au Cœur du Festival. On continue de bouger à l’Impérial avec Voivoid et les Enfants Sauvages dès 20 h.


Exceptionnellement, je ferai un article duo cette fois pour les derniers jours du Festival d’été de Québec. Ce fut un week-end plus que mouvementé… et pas mal humide le samedi!

Alors que Kongos et Bishop Briggs ont ravi les Plaines bondées avec une foule époustouflante, Imagine Dragons ne put qu’offrir aux fans qui s’étaient déplacés deux chansons, dont Believer, que tous ont entonnées en chœur. Alors que des avertissements avaient été données et qu’une pause fut prise en raison des conditions météo, c’est avec tristesse et un peu de peur que les fans ont dû quitter le site… mais pas avant que le chanteur ne plonge dans la foule saluer ses admirateurs. Bien mouillée et probablement enrhumée, je me suis aussi désolée de ne pas avoir pu en voir plus.

On s’est cependant repris avec nul autre qu’une finale incroyable avec Neck Deep, The Offspring et Blink-182. Quoi de mieux pour me replonger dans les années de Vans Warped Tour que de voir Neck Deep sur les Plaines. La foule était prête à fêter ce soir-là alors que le parterre était déjà en mouvement et que les festivaliers ne cessaient d’entrer sur le site. C’est par contre à The Offspring que tous furent officiellement sur le party. Avec des titres comme All I Want, Come out and Play, Gone Away, sans oublier Pretty Fly et Why don’t you get a Job, c’était impossible de ne pas se joindre au public et sauter comme des ados!

Je revins plusieurs années en arrière justement aussitôt que Blink-182 entra sur scène. Mark Hoppus, Travis Baker et Mart Skiba sont venu fêter l’anniversaire de l’album Enema for the State avec les Québécois, bien heureux d’enfin les voir parmi nous. Avec, bien sûr, Alien Exist accompagné de E.T. gonflable, Adam’s Song et l’incontournable All the Small Things, les mosh pit s’enchaînent et la foule en redemandait encore. Nous avons pu entendre aussi Bored to Death, I Miss You ainsi qu’une nouvelle chanson, Blame it on my Youth vers la fin. Alors que tout découlait, le temps aussi le faisait entre les explosions de fumée, de lumière de feu et de confettis. Le groupe finit très sec avec Dammit alora que le message de remerciement du FEQ nous accompagnait vers la sortie.

 

On se revoit l’an prochain!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.