Festival d’été de Québec 2018

Cette année, la programmation fut variée et intéressante sur le plan des artistes et des styles musicaux. Les festivaliers se sont rassemblés toujours aussi nombreux pour vivre un 11 jours d’émotions et de plaisir sur les Plaines d’Abraham, le Parc des Francophonies et toutes les autres scènes du site du festival.

Dès le premier soir, les fans de The Weekend furent enfin comblés alors que le chanteur se reprenait pour le concert annulé plus tôt au Centre Vidéotron. Du côté de la scène Loto-Québec, Jethro Tull offrit plusieurs succès devant une belle mise en scène et de la vidéo à profusion.

Le lendemain, Neil Young enflamma la scène Bell avec ses musiciens. Dès le départ, le public ne peut se retenir dès les premières notes de Rockin.in the Free World. La musique résonnant sur les Plaines assura une soirée parfaite pour les fans qui offrirent un immense applaudissement après Roll Another Number.

Le premier samedi, Sebastian Bach, la voix de Skid Row, remplit l’Impérial Bell d’un public multi âge qui n’attendait que son arrivée. Juste avant, le duo The Standstills vint réchauffer la foule avec son rock bien dosé. Ce fut une belle découverte pour tous alors que les chansons s’enchaînaient. À peine avait-il mis le pied sur le scène que Sebastiqn Bach reçut une ovation incroyable. Ses fans l’attendaient de pied ferme, prêts à danser et chanter toute la soirée. La foule commença à bouger rapidement à l’avant plus la prestation avançait. Majoritairement, ce fut des titres de Skid Row qui composaient le spectacle, entre autres Youth Gone Wild et Monkey Business, avec que des covers, Shout out at the Devil de Mötley Crüe et Tom Sawyer de Rush.

Le dimanche, la pop résonna sur les Plaines avec la venue de Shawn Mendes et Camila Cabello. Plusieurs jeunes et moins jeunes envahissent le site en chantant en chœur avec leurs artistes préférés. Du côté du Parc des Francos, Casual Rites, M.Ward et The War on Drugs qui vint animer la foule.

Le lundi tant attendu arriva très rapidement alors que la prise 2 du spectacle des Foo Fighters attira une foule monstre sur le site. En ouverture, les formations Frank Turner & The Sleeping Souls ainsi que Greta Van Fleet ouvrirent la porte à une soirée haute en couleur. Alors que la journée fut belle, vers la fin de Greta Van Fleet, le ciel nous tomba sur le tête, le doute s’installa. Ce fut de courte durée, car aussitôt les Foo Fighters sur scène avec All my Life, le ciel se dégagea. La foule fébrile eut droit à tout qu’un spectacle alors qu’une prolongation fut accordée jusqu’à minuit. Mon segment préféré: la présentation du band alors que chaque membre eut le droit de faire son cover. Nous avons eu droit à Under my Wheels d’Alice Cooper, Another One Bites the Dust et Under Pressure de Queen et Jump de Van Halen… sous l’air d’Imagine! L’Histoire fut encore écrite.

Le mardi, ce fut la soirée francophone, la carte blanche de Patrice Michaud, avec ses invités Marie-Mai et Yan Perreault, avec la participation de Pascale Picard et Mario Pelchat comme cadeau pour la foule présente. La mise en scène et les projections furent intéressantes et bien appréciées de tous.

Le lendemain, l’ambiance sur les Plaines changea du tout au tout alors que The Chainsmokers vint faire danser les fans de musique électro. Couleurs, puissance et explosion seraient les bons mots pour décrire la soirée que plusieurs festivaliers ont vécu. Ils ont pu entendre leur classique Closer et Something Just like This, ce qui créa une immense folie parmi les grands fans de la formation.

Ce fut suivi d’une soirée animée par Beck du côté des Plaines et de Machine Gun Kelly au Parc des Francos, avant d’être rejoint le lendemain par la soirée Girls Power avec Lorde et Cyndi Lauper qui en offrirent plein la vue en enfilant les succès et débordante d’énergie. Et de l’énergie, il n’en manquait pas non plus sur la scène Loto-Québec avec Les Hôtesses d’Hilaire et Galaxie. Ces derniers ayant aussi offert un Pop-Up FEQ dans la journée, les fans furent doublement comblés.

La dernière fin de semaine s’entame amèrement pour les fans de Bullet for my Valentine et Avenged Sevenfold qui ont annulé leur prestation au FEQ. C’est avec de la rapidité et un sang-froid incroyable que les organisateurs se retournèrent en nous offrant tout qu’un spectacle avec Silverstein, Atreyu et Alexisonfire. Au départ, le site me semblait plutôt vide, mais les fans furent tout de même au rendez-vous. Ça ne prit pas de temps avant que les fans entament des mosh pit et des circle pit. Une ouverture avec Young Cardinals et Boiled Frog annonçait une soirée mouvementée. Du côté du Parc des Francophonies, Pierre-Hervé Goulet, Alexandre Poulin et 2Frères offrent toute qu’une soirée de talents québécois qui enchanta le public présent.

Pour la clôture de ce festival annuel, Sum41 était attendu de pied ferme par les fans sur la scène Loto-Québec, accompagné de Pup et Rouge Pompier. À peine la première partie sur scène que le site ferma. Dès l’ouverture du groupe punk canadien, les fans hurlaient se bonheur. Des fans eurent la chance de monter sur scène pour la durée du spectacle alors que les autres enchaînaient les mosh pit et circle pit. Pas un succès ne fut oublié, commençant avec The Hell Song et Over My Head, un lot de cover vint parsemer la prestation dont Paranoid et War Pigs de Black Sabbath, Another Brick in the Wall Part 2 de Pink Floyd et We Will Rock You de Queen avant de finir avec In Too Deep, Welcome to Hell, Fat Lip et un émouvant Faint de Linkin Park que tous chantèrent en chœur.

Ce Festival d’Été de Québec fut un grand succès malgré son lot d’émotion et de surprise. On se revoit l’an prochain?

Texte: Marie-Pier Faucher Bégin

CLIQUEZ SUR LES IMAGES POUR VOIR LES GALERIES