Deuxième fois

Le Rock La Cauze 2019 c’était deux jours de Rock et 16 bands dans la petite ville de Victoriaville. C’était la deuxième fois que j’y allais, ayant assisté à la première édition l’an dernier. C’était encore mieux cette fois-ci: plusieurs aspects ont été améliorés ce qui rendit le festival encore plus gros et plus adapté aux festivaliers de toute sorte. Pour sa deuxième édition la cause soutenue était l’organisme Répit Jeunesse. Les 12 à 30 ans sont la clientèle cible pour qui cet organisme existe. Les travailleurs de rue sont présents sur le terrain pour les jeunes tandis que les travailleurs de milieu les accompagnent dans leurs démarches positives. J’aime penser que les dollars que j’ai dépensés, ma présence sur le site et ma participation à l’évènement ont contribué à appuyer et soutenir la communauté. Plein de bons spectacles et de bon temps entre amis en échange: on y gagne!

Deux fois + de tout.

Cette année, plusieurs choses avaient été agrandies, maximisées ou améliorées. Je pense à l’espace kids qui était plus grand, avec une section toilettes. On y retrouvait des jeux gonflables, un espace maquillage, un espace coiffures spéciales et même une clôture où on pouvait faire des graffitis! J’ai mangé une poutine de chez Poutinefest accotée sur une planche à repasser qui servait de table pendant que les enfants jouaient à faire du air guitar avec des guitares gonflables fournies. Non, mais, c’était vraiment approprié et parfait pour les jeunes familles. On récupérait aussi deux fois plus cette année: on ne pouvait pas acheter de bouteilles d’eau, mais une bien une gourde, pour deux dollars il me semble, à l’effigie de l’évènement qu’on pouvait aller remplir gratuitement aux abreuvoirs. Un souvenir que tu peux réutiliser chez toi. Les verres réutilisables avec consigne étaient disponibles comme l’an dernier. Il y avait aussi deux fois plus de place pour les personnes qui ne détenaient pas de laissez-passer VIP. La dite zone ayant été réduite, le site paraissait deux fois plus grand! Pour ma part, je trouve que tout était deux fois mieux.

Deux soirs, deux ambiances

Le vendredi était plutôt de style hip-hop en après-midi pour devenir Rock en soirée. On pense aux groupes Production Illégal, Taktika et Fouki. Ensuite ce fut Caravane et Leboeuf/Deschamps/Marjo qui prirent la scène d’assaut. Du bon vieux rock québécois comme on l’aime! Rhapsody, hommage au groupe Queen transitait et Moist à conclut le tout pour cette première soirée.

Le lendemain c’était autre chose: Les Bladies ouvraient la journée avec leur musique originale style garage rock, Wake Up; un hommage au célèbre groupe Rage Against the Machine suivait et Hypmerize; hommage à un autre band très connu System of A Down se sont enchaîné en début d’après-midi. U SeeD un band local à vraiment fait levé la foule avec sa prestation. Plusieurs étaient visiblement venus encourager ce band punk rock formé en 1993. Soit parce qu’ils font rarement des shows, soit parce qu’ils sont originaires de Victoriaville, ou soit parce que leur musique est vraiment bonne. Probablement les trois. Ensuite vint SUBB!!! Je les attendais impatiemment, car ayant été actif particulièrement entre 1996 et 2010, je les ai vus rarement! Un party assuré à chaque fois avec leur ska-punk-reggae particulier. The Sainte Catherines est aussi un band qui s’est séparé il y a plusieurs années et qui nous fait parfois des apparitions surprises comme celle-ci. Quelle chance nous avons eu d’avoir ces deux bands un après l’autre pour nous faire danser et faire la fête en cette fin d’après-midi. Cela ne faisait que commencer. The Planet Smashers suivait tout de suite après! Non, mais, pas le temps de souper: il faut aller skanker! Je l’ai déjà dit souvent et je continue de le dire: ce groupe légendaire de Montréal est une valeur sûre. Toujours de très bonne humeur, super énergiques avec un choix de chansons parfait chaque fois; un gros WOW. Ils couvrent tous leurs hits les plus connus tout en nous offrant du «nouveau» et prennent le temps de s’adresser à la foule. Nous étions maintenant prêts pour le dernier droit de la soirée: Vulgaires Machins et Sum 41! Vulgaires Machins en ont mis plein la vue avec leur punkrock québécois engagé. Ayant eux aussi été absents de la scène pendant plusieurs années, nous avons eu la chance cette année de les voir au Montebello Rock ainsi qu’au Rock La Cauze 2019. Le site paraissait plein plein plein lorsque Sum 41 fit ses premières notes. On constatait que la majorité des gens avaient très hâte de voir ce band. Peu importe où vous vous trouviez sur le site: quelqu’un chantait les paroles, une bande d’amis dansait dans un coin et même en file d’attente pour les toilettes! «Le party était pogné ben raide» comme on dit. Une performance qui a été à la hauteur de mes attentes. Fat Lip en a rendu nostalgique plus d’un lorsque cette chanson mit fin au spectacle.

Plus de deux

Finalement, il y a beaucoup plus de deux bonnes raisons qu’on pourrait évoquer pour vous convaincre d’assister à ce festival. On ne les nommera pas toutes; ça serait trop long. Il y en a cependant deux qui sont meilleures que les autres: supporter la communauté et encourager les gens qui mettent de tels évènements sur pied pour y parvenir. Pour en apprendre davantage sur le festival et sur Répit Jeunesse, voici les liens:

https://www.facebook.com/RockLaCauze/

https://www.repitjeunesse.com/

https://www.jedonneenligne.org/repitjeunesse/?s=1&l=1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.