Imagine Dragon @ Québec 26.10.2017

C’est au Centre Vidéotron que se sont réunis pas loin de 12 000 spectateurs pour acclamer Imagine Dragons (dernière visite du groupe au Québec en 2014) sur scène. Tout d’abord, 2 groupes ont fait une prestation question de faire patienter le public. Le premier à faire son entrée est K. Flay. Malheureusement par manque de temps, je n’ai pu assister à leur prestation. Par contre, j’étais dans l’audience pour voir performer GroupLove. Leur décor un peu étrange rendait bien hommage aux costumes et habillements de chacun des membres. Avec son costume léopard moulant, la chanteuse Hannah Hooper, ne passait pas inaperçus. De même que la couleur de cheveux de celle-ci et son guitariste Christian Zucconi! La formation disposait de beaucoup d’espace sur scène dont elle n’a pas bien pris avantage. Chacun des membres restaient à leurs positions sans faire de mouvements extravagants. Ce que je trouve dommage, car ils disposaient d’un aller menant vers la foule d’assez grande dimension, mais aucun d’eux n’en a tiré avantage. Ils avaient donc l’air «pognés» à leur place. De plus, j’ai remarqué plusieurs accros vocaux de Christian. Il chantait souvent seul et mes dents ont grinchés à quelques reprises lors des notes plus hautes. Hannah avait aussi l’air de perdre sa voix plus le «show» avançait. Malheureusement je trouvais que le groupe essayait trop de se distinguer des autres en étant justement trop original et selon mon avis ça les rend encore moins pertinents. Car comme on dit, «trop c’est comme pas assez»! On peut dire par contre le groupe à une bonne chimie entre eux et avait beaucoup de «fun» sur scène, et tout le monde dans la salle l’a ressenti. Plusieurs d’entre eux dansaient, et d’autres n’embarquaient pas dans leur frénésie. Malgré tout j’espère que tout le monde dans la salle à passer un bon moment!

Finalement 9 h 30 arrivé, Imagine Dragons fait une entrée spectaculaire exactement comme je m’y attendais. Après un intro qui a captivé et impatienté les fans pendant plusieurs minutes, chacun des membres sont éclairés avec des lumières puissantes tombant en douche du plafond. Aussitôt la musique commencée, Dan Reynolds se donne comme mission de divertir les fans le plus possible en dansant sans relâche. Ce que je trouve dommage c’est qu’il éclipsait les autres musiciens qui semblaient beaucoup plus timides à s’emparer de la scène. À un moment, Wayne Sermon s’est avancé devant le public et à commencer un solo de guitare entraînant pour débuter la chanson I’m so sorry. Finalement il prend la place qui lui revient et vole la vedette pour quelques minutes. Vers le milieu de la prestation, Dan et les musiciens se déplacèrent vers une deuxième scène située plus loin dans la foule où ils ont performé trois chansons acoustiques, Bleeding Out, Dream et un hommage à Tom Petty en interprétant la chanson I won’t back down. Cette scène était une bonne attention de leur part pour les fans situés au fond de la salle qui n’auraient pas eu la chance de les voir de si proche. De plus, les chansons acoustiques jouées donnaient une ambiance beaucoup plus chaleureuse et intime. De retour sur leur «stage» de départ, ils ont continué avec Thunder, I Bet My Life et Believers. Par manque de temps j’ai dû quitter avant le rappel, mais quelle ambiance régnait au Centre Vidéotron! Merci à Imagine Dragons d’avoir pris le temps de discuter avec la foule à plusieurs répétions et d’être une grande source d’inspiration pour beaucoup de jeunes.

Texte et photos: Anouk St-Vincent