Iron Maiden @ Centre Bell, 01.04.2016

Scream for me les Québécois!!

C’est dans un Centre Bell affichant complet que le groupe Iron Maiden est venu nous présenter son dernier opus The Book Of Souls. Lors de ces nombreuses visites au fil des trois dernières décennies, les Anglais ont toujours donné de grands spectacles au Québec. Vendredi soir dernier, ils nous ont encore prouvé pourquoi il est un groupe légendaire et que l’histoire d’amour avec les fans québécois se perpétue au fils des ans.

C’est The Raven Age (le fils de Steve Harris est d’ailleurs le bassiste fondateur du groupe) qui a la lourde tâche d’ouvrir la soirée. La foule leur réserve un accueil chaleureux . Le groupe joue un rock assez commercial et cela passe aisément comme première partie. Bénéficiant d’un éclairage et d’une sonorité plus qu’adéquate, le groupe a su bien réchauffer la foule qui est déjà très nombreuse à la fin de leur prestation.

20 h 50… l’excitation est à son comble lorsque les lumières s’éteignent alors que les premières notes de l’intro If Eternity Should Fail résonnent, c’est du délire dans le Centre Bell.

C’est sous un décor somptueux, nous rappelant les civilisations mayas, que le groupe fait son apparition sur scène. Iron Maiden a toujours eu des conceptions de scènes très élaborées et cette tournée ne fait pas exception à la règle. Des toiles de fond arborant les différentes mascottes du groupe au fil des ans changent tout au long du spectacle. Des flammes, de la fumée, des passerelles, un énorme Eddie qui vient faire son tour sur scène, des écrans vidéo, bref de l’artillerie lourde!

Jouant plus de deux heures, le groupe a interprété six titres du dernier album Book Of Souls qui s’intègre parfaitement à la liste proposé durant le show. À noter l’interprétation magistrale de la chanson titre de l’album qui fut un moment fort de la soirée mais, ce sont vraiment les classiques du groupe qui réussissent à survolter l’assistance The Trooper, Children Of The Dammed et Powerslave, nous donne encore des frissons. Que dire du final avec Number Of The Beast et l’excellent Wasted Years bref, un pur délice auditif et visuel.

Bruce Dickinson est fidèle à lui-même, il s’adresse presque exclusivement en français durant toute la soirée. Le chanteur a encore son énergie légendaire, courant tout au long de la soirée et parcourant les passerelles tout en multipliant les «Screammm for meeee Montréal».

Le chanteur nous rappelle combien nous sommes importants dans le cœur d’Iron Maiden et ce au plus grand plaisir de la foule. Ses compagnons de longue date, Steve Harris, Dave Murray, Adrian Smith, Nicko McBrain et Janick Gers sont également excellents. Leurs grandes dextérités musicales continuent de nous épater et ces gars-là, malgré leurs 60 ans ou à peu près, sont toujours aussi énergiques et vigoureux qu’ils l’étaient il y a 30 ans. Durant tout le spectacle, il y avait une ambiance de camaraderie sur la scène et de grands sourires étaient présents sur les visages des spectateurs pendant que le groupe nous injectait à grande dose son énergie et sa passion.

Vendredi soir, nous avons vibré une nouvelle fois avec la vierge de fer!!!!!

Texte: Nicholas Dumont

Photo d’archive