Un départ un peu lent avec en première partie The man Who, groupe de la scène Torontoise, c’était au tour de Kongos, eux provenant de l’Arizona, de venir réchauffer Montréal et son hiver cinglant.

Les quatre frères Kongos y sont parvenus, malgré un incident d’autobus au courant de la journée qui leur a fait perdre un bon moment sur l’un de nos merveilleux accotements. Les gens rassemblés pour l’occasion étaient bien heureux de voir la formation se produire sur les planches de l’Astral (autre changement, puisque le Corona était censé les recevoir au départ).

Un plaisir pour les oreilles cette soirée signée Evenko.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.