Ben Harper & Charlie Musselwhite @ salle Wilfried-Pelletier, 03.07.2018

«Suite à une panne mécanique hors de notre contrôle…»: une phrase qui aurait pu annoncer une soirée qui tombe à l’eau. Heureusement pour nous, Ben Harper ne comptait pas esquiver sa prestation. Une prestation très attendue des Montréalais qui n’auront malgré tout pas eu la chance de découvrir Delgres en première partie.
Des rebondissements en veux-tu en voilà!

Première surprise de la soirée et pas des moindres: Ben Harper devient le 20e lauréat du prix Ella-Fitzgerald. Un prix qui récompense l’artiste pour son talent et l’influence qu’il exerce depuis toutes ces années sur la scène jazz/folk/rock international. Celui que l’on pourrait qualifier de caméléon revient sur le devant de la scène, désormais accompagné de Charlie Musselwhite. Avec une liste de collaborations longue comme le bras (Radiohead, R.E.M, Pearl Jam et on en passe une bonne dizaine d’autres), Ben Harper est un véritable touche-à-tout.

Après un petit discours de circonstance, c’est chapeau vissé sur la tête que le Californien prend place avec ses musiciens, aux côtés de Charlie Musselwhite. Pour une mise en contexte, Charlie Musselwhite est un chanteur américain et harmoniciste qui possède un peu plus d’une trentaine d’albums au compteur et une bonne flopée de récompenses à son actif. On n’en dira pas plus.

Guitare en main, harmonica en bouche, les deux stars de la soirée brillent de mille feux sous les teintes chaudes des projecteurs. Venu présenter son dernier album No Mercy In This Land — deuxième album avec Musselwhite (après Get Up!, en 2013), Ben Harper prouve encore une fois l’efficacité de son doigté sur son instrument fétiche, la guitare; tandis que Musselwhite fait des merveilles à l’harmonica. Une alliance qui en jette!
Un album passé en revue avec la quasi-totalité des titres joués ce soir-là: Bad Habits, Movin» On, When Love Is Not Enough ou encore No Mercy In This Land, pour n’en citer que quelque-un. Un bonus de Charlie Musselwhite qui interprétera The Blues Overtook Me et I’m Goin» Home; Trust You To Dig My Grave, en duo avec Harper seulement. Un beau moment de complicité.
Deux prestations en une qui vaudront aux deux artistes de mériter plus qu’amplement leur standing ovation. Un public sous le charme et des artistes comblés: que demander de plus?

Texte: Marine Lardennois

SETLIST
When I Go (With Summertime Intro)
Bad Habits
The Blues Overtook Me (Charlie Musselwhite cover)
I Don’t Believe a Word You Say
Movin» On
I’m in I’m Out and I’m Gone
Trust You to Dig My Grave
I Ride at Dawn
Found the One
I’m Goin’ Home (Charlie Musselwhite cover)
Blood Side Out
When Love is Not Enough
When the Levee Breaks (Memphis Minnie & Kansas Joe McCoy cover)

 

RAPPEL

No Mercy in This Land
The Bottle Wins Again
All That Matters Now