Les Mexicains de Boats étaient au Rockfest

Le groupe Mexicain Boats a eu droit à toute une opportunité en participant au dernier Rockfest. À première vue, on aurait cru qu’au contraire le groupe aurait pu se retrouver à faire plusieurs milliers de kilomètres en avion pour clore le festival, sur une petite scène, devant les derniers guerriers de la pilule et de la petite poudre blanche. Mais, il n’en est rien, tout simplement parce que Weezer était sur la grande scène, et que Weezer n’intéresse personne depuis au moins dix ans. Boats a plutôt donné leur représentation devant une foule plus que raisonnable et juste assez attentive alors que personne n’avait jamais entendu parler d’eux auparavant.

Boats c’est un quatuor né en 2017 dans la ville de Guadalajara situé à 600 kilomètres à l’ouest de Mexico City. Le premier EP, The Biggest Joke, produit par Randy Ebright du légendaire groupe Molotov, l’un des plus importants groupes mexicains à s’être rendu jusqu’à nous, propose un savant mélange entre des sonorités provenant des années 2000 et un son plus contemporain. Les influences sont audibles à mille lieues à la ronde; le Nu-Metal, le Rap-Metal, le Punk-Rock californien. Comme un enfant illégitime de Korn et de Pennywise, The Biggest Joke n’est pas tellement surprenant, mais terriblement efficace. Et alors que Godsmack, aussi du Rockfest, tente de nous faire avaler la mauvaise pilule avec des compositions plus ridicules les unes que les autres, Boats nous assure que l’on peut encore produire du Rock-Métal de qualité en 2018 et bien au-delà.

La foule a vite été conquise au Rockfest, l’album aura assurément le même effet, et que dire du vidéo pour la pièce Scavenger.

Texte: David Atman