Beyond Creation @ Laval, 29.09.2017

Vendredi dernier, KB prod. produisait une soirée rien de moins qu’épique! En collaboration avec Xtrem productions et le Bar l’Ostid (feu le bar Le Repaire), la soirée réunissait Humanity’s Disgrace, Spacemak3r, Bookakee et Beyond Creation.

La soirée commence en force avec les gars d’Humanity’s Disgrace et même si leur temps de scène était court, Karl Delorme (le chanteur) a tout de même pris le temps de parler avec la foule. Pendant qu’il chantait, il est descendu dans le «moshpit» avec son énergie habituelle! C’était beau de voir les quelques courageux se défouler en ce début de show généralement plus tranquille.

Ensuite, Spacemak3r prend d’assaut le bar avec leur maquillage clownesque et leur énergie contagieuse. C’est un groupe montréalais impressionnant visuellement et musicalement qui qualifie son style comme «Industrial/Nu metal». Le public avait l’attention presque à 100 % sur la scène puisque nous ne savions pas trop à quoi nous attendre. Ça pouvait autant être une performance de «La dame de feu» ou le monstre qui descend dans la foule avec ses bâtons lumineux. Bref, c’était difficile de quitter la scène des yeux!! Spacemak3r a performé ses classiques comme Trick’r Treat, Gna Gna Gna, Circus et quelques autres.

Après un quart d’heure de pause, c’était au tour de Bookakee de nous en mettre plein la vue. C’est un groupe originaire de Laval s’étant formé en 2007, ils se décrivent comme faisant du «Technical Progressive Theatrical Melodic Brutal Gore Death Metal». En y pensant bien, je crois que ça les décrit parfaitement! Au cours de leur performance, trois moments dits «gore» nous attendaient: un avortement/éventré un faux ventre de femme enceinte, la tronçonneuse et Donke Kong, puis un scalpe de dessus-de-tête…! Le faux sang était de la partie et la foule s’est vite éloignée de la scène sauf pour le «moshpit». Nous avons eu droit à quelques chansons autant longues que courtes (pour ceux qui les connaissent) de leur prochain album.

Pour clore cette belle soirée, Beyond Creation était à l’honneur et le public était conquis d’avance. Les gars n’ont eu qu’à jouer les premières notes pour que ça commence à brasser et à mettre les photographes en danger! Une foule réceptive et un timing de fou des musiciens, ce sont des techniciens incroyables qui utilisent le «tapping» en trio à certains moments du spectacle. C’était leur avant-dernier spectacle avant leur départ pour leur tournée en Europe et je pense qu’ils ont fait le plein d’énergie à Laval.

Nul besoin de vous dire que c’était une soirée haute en couleur qui valait bien le 23 $ à investir pour y entrer!

** À ne manquer: le 10e anniversaire de Bookakee aux Foufounes Électrique le 27 octobre! **

Texte et photos: Valéry Tremblay-Brunelle