PIXIES @ MTELUS, 27.09.2017

Histoire de « démarrer » la rentrée du bon pied, rien de tel qu’une bonne grosse claque signée Pixies. Le groupe américain était de passage mercredi soir au MTELUS (anciennement Métropolis, pour les plus nostalgiques) et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’engouement des Montréalais était au rendez-vous.

Une première partie au nom plutôt fleuri, les New-Yorkais de Sunflower Bean ont livré une prestation quelque peu effacée. Des titres aux notes pop-rock qui n’ont pas suscité la curiosité d’un public pourtant survolté.

Passons plutôt à la seconde partie de soirée, raz-de-marée émotionnel général en vue. Malgré un parcours musical semé d’embûches, les Pixies ont une solide réputation.

Au niveau du décor, on se passera de commentaire ; le groupe n’est pas vraiment (re)connu pour ses mises en scène originales mais plutôt pour la qualité et la richesse de sa discographie.

C’est donc dans la plus grande simplicité que Franck Black, Joey Santiago, David Lovering et Pax Lenchantin se positionnent avec leur instrument et ouvrent le bal avec Waves of Mutilation.

En enchaînant titre après titre, on se dit que la soirée promet d’être pauvre en interactions mais que le groupe va contrebalancer autre part. Et c’est peu de le dire.

En mêlant anciens et nouveaux titres, la pilule passe bien malgré un dernier album plutôt mitigé. La foule semble plus passive sur des titres comme Head Carrier, Might as Well Be Gone ou encore Um Chagga Lagga, la voix agressive de Franck Black en plus.

Neil Young et Jesus and Mary Chain sont mis à l’honneur avec la reprise par le groupe de Winterlong et Head On. Un bel hommage.

Aucune pause, aucune interaction avec le public : ce qui aurait pu être une grave erreur pour certains groupes pèse dans la balance en faveur des Pixies.

Une setlist étoffée d’anciens petits joyeux piochés dans leurs premiers albums fait le bonheur des Montréalais. Gouge Away, Hey, Debaser et l’indémodable Where is My Mind? vient terminer le travail.

Parce que pour les Pixies, le rappel se veut court et efficace : Into The Light clôture une soirée riche et intense en émotions.

Texte: Marine Lardennois

Photos: Thomas Mazerolles

Setlist :

* Waves of Mutilation
* Classic Masher
* Magdalena 318
* Subbacultcha
* Cactus
* Brick is Red
* Break My Body
* Nimrod’s Son
* Um Chagga Lagga
* Broken Face
* Crackity Jones
* Bel Esprit
* Something Against You
* Monkey Gone to Heaven
* Caribou
* Dead
* Ana
* Silver Snail
* All the Saints
* Vamos
* Winterlong (reprise de Neil Young)
* Ed is Dead
* All I Think About Now
* Head On (reprise des Jesus and Mary Chain)
* River Euphrates
* Head Carrier
* Might as Well Be Gone
* Gouge Away
* Hey
* Debaser
* Waves of Mutilation (UK Surf)
* Where Is My Mind?
Rappel :
* Into the Light