COMEBACK KID @ Coop KATACOMBES, 15.09.2018

En cette journée de canicule, c’était mon baptême des Katacombes et ça ne pouvait pas être mieux avec (entre autres) DEATHNAP & COMEBACK KID! Je découvre un endroit avec un son impeccable et assez intime, ça fait changement. Or, dans intime, il y a aussi petit… La salle permet peu le mouvement lorsque la foule est plus dense, mais tout le monde y trouve son compte autant le groupe que le public. Une soirée à saveur de notre pays avec une touche de l’Angleterre signé Extensive Enterprise.

Un son commun

La soirée commence avec Offside, un quintet montréalais qui réchauffe bien la salle qui se remplit tranquillement. Le mouvement de la foule est intense, mais ce n’est rien de nouveau, un son très commun dans le «hardcore». Offside termine sa performance avec la chanson Brotherhood qui veut beaucoup dire pour eux, c’est une chanson pour tous ceux qui les soutiennent depuis le début et pour leurs amis proches. Pour voir leur vidéoc lip de la chanson Big Boss (de l’album du même nom) sortit il y a quelques mois: https://www.youtube.com/watch?v=OF3cLsFmLZM.

Deathnap ou bien comment sonner pareil qu’un band à cinq membres en étant trois.

Nous avons droit à une solide performance des Montréalais, du gros hardcore sale comme on aime! Le groupe vient tout juste de sortir un EP partagé avec Patent, ça vaut le détour, je vous le garantis!

Voici le lien vers leur page bandcamp: https://deathnap.bandcamp.com/album/split-with-patent. En attendant le début de la performance du groupe suivant, j’apprends que la soirée est à guichet fermé! Plusieurs sont déçus et doivent retourner à la maison sans avoir pu mettre les pieds à l’intérieur.

Higher power est un quintet provenant de Leeds en Angleterre qui semble encore chercher son style.

La voix est inhabituelle en «hardcore» et semble être un mélange de ce qui s’apparente au «hardcore» et au «nu metal». Cela donne un mélange étrange qui laisse les fins connaisseurs pantois. Leur musique en général manque de justesse, ils semblent avoir du mal à être sur les temps, mais laissons-leur une chance, c’est un jeune groupe qui a encore tout le temps du monde pour faire son chemin. Or, leur musique entraine ce qui semble être un «hit pit» plutôt qu’un «mosh pit».

Et voilà que Toronto se met de la partie avec No warning!

Les premières notes sont à peine joué que le par terre s’enflamme, leur look qui sort des années 70 vient contraster leur musique des plus violentes. J’ai l’impression que plus la soirée avance, plus le mosh pit prend de la vigueur. Ben Cook (chanteur) se fait un plaisir de passer le micro à la foule qui chante à en perdre haleine. La loge des artistes est si près du stage ou comment dire au-dessus du stage ce qui laisse place à des moqueries entre eux qui font bien rire la foule.

Les derniers, mais non les moindres!

Comeback kid, ce quintet canadien nous en a encore une fois mis plein la vue. La foule chante pratiquement tous les refrains des anciennes comme des nouvelles chansons (album Outsiders sorti en 2017). L’énergie, la justesse et le lien avec le public, tout y était! Andrew Neufeld (chanteur) nous exprime encore son amour pour Montréal, mais se met à dire que nous devrions faire un festival et l’appeler «’Wake the dead»’, car cela fait deux années consécutives qu’ils sont en ville à pareille date. La foule a hurlé de bonheur en entendant ça, mais bon, à voir si un jour c’est possible !

Malgré tout le bonheur de la soirée, je me devais de mentionner un point négatif. Cela n’a rien à voir avec les groupes, mais plutôt avec les «ninjas kids» ou «hardcore dancer» qui étaient particulièrement en forme et nombreux, même que cela est devenu dangereux par moment vu la capacité limitée de la salle. Faites attention aux autres autour de vous, oui nous sommes au courant qu’un spectacle de «hardcore» amène ce genre de fanatique, mais dans une salle aussi petite, svp pensez aux autres!

Texte: Valery Tremblay-Brunelle

Credit photo: Alexey Makhov

Liste des chansons de la soirée :

  1. Do Yourself
  2. False Idols Fall
  3. Surrender
  4. GM, Vincent and I
  5. Absolute
  6. Wasted Arrows
  7. Should Know Better
  8. Broadcasting
  9. I’ll Be That
  10. All In A Year
  11. Somewhere Somehow
  12. Talk Is Cheap
  13. Die Knowing
  14. Lower The Line
  15. Wake The Dead