Get The Shot @ Drummondville, 11.03.2017

C’est toute qu’une soirée hardcore qui a eu lieu à la Salle Gaston-Mandeville, plus communément appelée «La Piaule» samedi dernier à Drummondville. 5 bands étaient réunis pour offrir une soirée intense de shows de styles Hardcore, Deathcore et Trash Métal. Basterds, Rope, Northwalk, Obliterate et Get The Shot. Étant très vaste comme salle de spectacle, «La Piaule» était parfaite pour accueillir le mushpitt qui prenait parfois la largeur complète de la salle!

Basterds et Rope ont ouvert le show. Basterds est un band melodic/hardcore de Drummondville tandis que Rope se décrit comme étant un band de Dark, Cold and Mad Noise  provenant de la ville de Québec.

Suivait ensuite Northwalk, band Hardcore venant de Shawinigan, très actif depuis les derniers mois sur la scène underground. La foule était déjà en feu. Les gens présents savaient à quel genre de soirée s’attendre; ils devaient avoir fait leurs étirements auparavant! On pouvait clairement distinguer les fans qui suivent ce band de shows en shows. Le chanteur avec sa présence imposante et sa voix pesante nous plonge instantanément dans le mood hardcore ce qui nous fait assurément aimer le groupe. Si vous aimez le style de musique Hardcore, vous aimerez Northwalk. Pour ma part, c’était la première fois que je les voyais en show et j’ai vraiment aimé.

Obliterate, ouch! Attention, ce band est très intense! De style Deathcore, si vous allez visionner des vidéos sur YouTube, vous constaterez par vous-même que ce groupe n’est pas pour les doux! Existant depuis 2010, Obliterate est composé de 5 membres et provient de Montréal. L’ambiance dans la salle a quelque peu changé lorsqu’ils sont montés sur scène; on a tout de suite compris que Obliterate était de style plus «dark», «méchant» que les autres. Avec assurance ils ont donné tout un show. À travers leurs compositions et leur façon de les interpréter, on constatait leur volonté de se faire entendre et comprendre. Un groupe très approprié pour annoncer le groupe qui allait clore la soirée:

Get The Shot. Ce groupe était sans aucun doute la cerise sur le gâteau. Étant le headliner de la soirée, ils étaient attendus avec impatience, dû à leurs six mois d’absence. Avec leur nouveau cd, en tant que fan de Get The Shot, on ne pouvait demander mieux comme retour. Ce band qui a quelques centaines de spectacles à son actif disperse son énergie sur la foule en quelques secondes. Dès les premières notes, même avant, les spectateurs s’agitaient; le mushpitt était déjà prêt. Mais quel show! Une performance parfaite, une implication de la part du chanteur qui saute souvent dans la foule pour tripper avec le monde, laissant plusieurs fois son micro aux fidèles qui connaissent religieusement les paroles: on se sent en famille dans un show de Get The Shot.

C’est avec leur énergie habituelle qu’ils ont su épuiser la foule et irriter les cordes vocales de tout le monde! Malgré un sol où plusieurs bières avaient été renversées, les trippeux se sont défoulés jusqu’à la dernière seconde. Même pour les gens qui préfèrent rester à l’écart, de voir la foule tripper et se déchaîner sur les tounes de ce groupe bien de chez nous était suffisant pour apprécier à 100 % l’expérience, car oui, un show de Get The Shot est une expérience à vivre.

DEATH TO RACISM DEATH TO SEXISM DEATH TO HOMOPHOBIA DEATH TO FASCISM

Ce sont les valeurs prônées haut et fort par Get The Shot. Pour avoir 4 shows du band à mon actif, je peux vous affirmer qu’ils donnent tout ce qu’ils ont chaque fois pour les exprimer de façon convaincante.

Merci aux organisateurs, merci aux bands d’avoir été dispos aux tables de merch pendant la soirée et surtout merci aux fans de rendre ce genre de soirées possibles!

Texte: Josée Marcoux

Merci à Cindy Therrien pour les photos