Music 4 Cancer 2017

Music 4 Cancer

14-15-16 septembre 2017

Maintenant que le Music 4 Cancer 2017 est derrière nous, on peut dire que la saison des festivals extérieurs s’est terminée en beauté. La 7e édition du festival s’étendait sur 3 jours, les 14-15 et 16 septembre derniers à Sainte-Thérése de Blainville. Une fin de semaine parfaite avec une température rêvée pour tripper une dernière fois dehors avant l’automne.

Connaissez-vous le Music 4 Cancer?

Music 4 Cancer (M4C) est un organisme à but non lucratif fondé en 2007 par Jay Épinat et François Philippe Dupont (enregistré en droit au Québec et au Canada en 2010) pour recueillir des fonds pour la recherche par des projets de musique.*

Ma première participation à ce festival fut en 2012. Je peux vous dire que depuis; l’évènement ne cesse de prendre de l’ampleur et de gagner en popularité. Le festival se tenait principalement à l’extérieur, des spectacles avaient aussi lieu en salle et des after partys étaient prévus le vendredi et le samedi au Montecristo. La liste des bands présents était encore une fois impressionnante! La sélection contenait une trentaine de groupes diversifiés qui incluait de grands noms et qui nous donnait aussi la chance d’encourager et de découvrir des bands de la relève. Le tout présenté dehors, en plein soleil sur deux stages. Kiosques de bouffe et de bière, tables à pique-nique, tentes de merch longeant l’entrée, ring de lutte, plusieurs arbres offrant de l’ombre: très bel endroit pour y passer un week-end punk rock, hardcore et ska à la fois.

Vendredi nous avions droit à 2 Stone 2 Skank dès 19: 30. Ce groupe ska provenant de la ville de Longueuil a vu le jour en 1997. Avec 4 albums et une absence ressentie depuis 2005, il était primordial pour moi d’arriver à l’heure pour ne pas les rater! Ayant entendu seulement deux chansons de 2 Stone 2 Skank lors du Rockfest cette année, j’avais plus que hâte de les revoir et de pouvoir bien profité de leur performance. Leur ska est solide, francophone, mais quand même de type californien donc on aime vraiment ça!

Voodoo Glow Skulls à plus tard enflammé la scène avec une performance disons-le: de feu! Pour les avoir vus la semaine dernière dans le cadre du Festival Envol et Macadam, il est certain que si vous en avez la chance; allez les voir! Le chanteur étant remplacé par celui de Death by Stereo, Voodoo vous offre tout de même un show à la hauteur de leur réputation et leur expérience de scène d’environ 25 ans. Leur hardcore punk et ska traditionnel engendre à coup sûr un gros party. Visuellement, ils occupent tout l’espace de scène, bougent beaucoup et tripent d’être présent avec vous pendant cet instant. C’est magique… comme le voodoo!

Less Than Jake a terminé la portion extérieure de la journée de vendredi. Ce groupe californien ska punk originaire de Gainesville Floride a fait skanker la foule déjà rassasiée. Le party a alors continué avec leurs hits comme: Look what happened, Gainesville Rock City, Plastic Cup Politics et Johnny Quest Thinks We’re Sellouts pour ne nommer que ceux-là. Les fusils-cannons (on sait pas trop) qui déferlaient du papier hygiénique dans la foule, les ballons gonflables qui rebondissaient dans tous les sens: tout le monde faisait la fête. Comme d’habitude, les gars de Less Than Jake ont fait pleins de blagues entre les chansons, parlant souvent tous en même temps, mais bon, c’est ça un band ska! Nous avons assisté à la dernière représentation de leur tournée et c’en fut toute une! Ils ont fait monter sur scène un petit garçon nommé Arthur qui a vraisemblablement le punkrock en lui avec sa petite veste de jean avec des patchs punk et sa casquette Vans off the Wall. Il s’en est donné à cœur joie avec les membres du groupe. C’était vraiment cool comme moment!

Le lendemain est venu vite, mes jambes à peine remises d’avoir skanké la veille, j’étais déjà en route pour le jour 2! Je suis arrivée juste à temps, soit à 15: 05 et Adrenalized jouait déjà sur la scène principale. Ce groupe de style hardcore rapide et mélodique est venu droit d’Espagne. Comme on peut le lire sur le site de Music 4 Cancer, ce groupe a vraiment renforcit et ajouté de la diversité à la programmation de cette année. J’ai vraiment aimé ce band et je vous recommande fortement d’aller les écouter sur internet. Ils sont à surveiller, car selon les informations que j’ai recueillies, un troisième album est à venir: «Tales from the last generation».

Our Darkest Days, groupe de la ville de Québec au style skatepunk, punkrock mélodique est monté sur les planches de la scène secondaire à 15: 45. Tout comme Adrenalized, Bird Attack Records est leur maison de disques. Un autre band que j’ai découvert et que je vous recommande! Le chanteur prend le temps de nous parler entre les chansons et de mentionner le titre de celles-ci. Une attention appréciée lorsqu’on ne connaît pas le groupe. Ils performent par plaisir et non pour la paye et ça paraît. Plusieurs personnes présentes se retrouvent probablement sur la photo de groupe prise à la toute fin. Fin qui a été étirée quelque peu malgré l’opposition des responsables de la technique et du son. Que vouliez-vous que les gars fassent d’autre: 25 minutes ce n’était pas assez!

Pépé et sa guitare prenait la relève à 16: 10 et nous avons aussi pu l’apprécier lors de l’after party le samedi soir. Deux doses de Philippe Proulx dans la même journée avec en prime quelques improvisations. Avec ses sept albums, il aurait pu meubler à lui seul toute la soirée!

Nous avons patienté jusqu’à 17 :10 pour le spectacle de Human Breed. De genre Rock et de style Hardcore, ce groupe Montréalais s’est formé en 1998. En plus de leur Ep et leur album paru en 2002 : Among Millions Of Faceless Human Beings, les membres du groupe continuent aussi d’écrire des chansons intenses et émotives. On peut donc espérer du nouveau matériel de leur part, car leur dernière chanson était une nouvelle composition. C’était un show qui rentrait au poste comme on dit. Les gars étaient vraiment heureux du soutien offert par les fans et spectateurs venus assister à leur court temps de scène. Ils nous ont remerciés plusieurs fois et visiblement, eux aussi auraient volontiers offert un show de plus de 25 minutes. Human Breed a été ma découverte favorite cette année.

The Planet Smashers m’ont fait passer en dessous de la table en commençant leur party à 17 :35. Pas le temps d’aller souper : il faut aller skanker! Un des groupes ska le plus actuel et actif des années 2000, offrant plusieurs prestations partout au Québec chaque année, la réputation de ce groupe montréalais n’est plus à faire. Un concert des Planet Smashers est une valeur sûre! Ils sont drôles, heureux et énergiques. Matt Smashers me fait toujours sourire lorsque il nous parle en français avec son accent anglais. Sa version française de « J’aime ta Femme (I Like Your Girl) » est vraiment drôle car on la connaît tellement par cœur en anglais, que les paroles nous viennent immédiatement en tête et on compare ensuite avec la traduction que Matt en a fait. Pour avoir vu Les Planet performer plusieurs fois, voir des dizaines, celle-ci n’était pas leur meilleure performance. Ils se sont trompés plusieurs fois mais ce n’est pas grave : on est là pour avoir du fun et danser.

Hawthorne Heights commençait à 19 :00. En 14 ans, ce groupe a produit quatre albums ainsi qu’une compilation. Ils ont passé la majorité de la dernière année à célébrer le dixième anniversaire de leur second album : If only you were lonely. Depuis, ils sont retournés en Ohio pour l’écriture d’un album dont la sortie est encore prévue pour 2017. De genre rock et de style post-hardcore, la voix aigüe du chanteur rajoutait une touche emo. Il faut dire que les problèmes de micro du guitariste et chanteur Mark n’a pas aidé. Nous n’avons pas entendu ses back vocals pendant quelques chansons et cela a nuit à notre appréciation de la performance selon moi. Ce sont des choses qui arrivent et ceux et celles qui connaissaient les chansons ont eu un très bon show quand même. Ils ont aussi participé à l’after party le soir-même, offrant cette fois-ci une performance acoustique de quatre chansons.

Guttermouth a carrément bondi sur scène à 20 :30. Si vous avez déjà assisté à un spectacle de Guttermouth, vous saviez à quoi vous attendre. Le chanteur est tout simplement débile! Mark Adkins chante dans le groupe depuis 1988, a fêté ses 51 ans cette année mais a toujours l’air d’un adolescent; cheveux en bataille, baseball tee mouillé de bière avec ses chaussures de sport. Reconnu pour abuser de l’alcool et probablement de plusieurs autres choses aussi, il est cependant toujours en feu! Il saute partout, grimpe sur les moniteurs, lance son micro, court d’un bout à l’autre de la scène, tombe souvent à la renverse; il vous en fait voir de toutes les couleurs, et à son band aussi! J’ai trouvé qu’il chancelait beaucoup moins que lors de son concert à Envol et Macadam le week-end dernier. Avec son punk rapide et ses paroles humoristiques, un show de Guttermouth vous ramène instantanément dans les années 90, décennie où la plupart de leurs albums ont vus le jour.

À 22 :00 Penny Wise est enfin apparu! Le groupe tant attendu, celui qui allait clore en beauté cette 7e édition du Music 4 Cancer. Un autre band californien très connu des adeptes de punkrock. Ils sont aussi actifs depuis 1988. Ce sont des vieux de la vieille mais on ne s’en rend pas compte du tout. Ils sont toujours aussi en forme et leur show est tellement parfait qu’on dirait qu’on écoute les albums. Ils ont mentionné être fiers de participer à ce festival qui sert une cause aussi noble (comme la majorité des groupes présents d’ailleurs). Leur 13 albums n’ont pas pu tous être couverts pendant l’heure et quart qui leur était attribuée, mais la plupart de leurs chansons les plus populaires ont été jouées. Ils ont terminé bien sûr avec la chanson classique Bro Hymn Tribute appelant Jay Epinat un des fondateurs de Music 4 Cancer à se joindre à eux sur scène tout en le remerciant personnellement. Plusieurs autres personnes les ont alors rejoint, ce qui a créé un moment magique; tous et chacun se tenant par les épaules et chantant en cœur avec le band cette chanson qui représente tellement bien Penny Wise.

Encore une fois, ce festival fut une réussite totale. Un site approprié et prêt à recevoir tout ce monde, une logistique parfaite, un horaire respecté, un bon son et j’en passe. Ma seule déception concerne le choix restreint des bières offertes. Les bières de type IPA ou blanches ne sont pas mes préférées et j’en aurais probablement consommé davantage si on m’avait servi une blonde en canette. Chacun ses goûts!

Sérieusement, un gros bravo à toute l’équipe de bénévoles qui ont travaillé fort pour la mise en place d’un événement d’une telle envergure. Pour le prix, la possibilité d’achat en ligne avec une prévente, la diversité et le nombre de bands, les after partys et j’en oublis : le Music 4 Cancer doit faire parti de votre liste de festivals pour l’an prochain. En assistant à tous ces spectacles, en achetant de la marchandise représentant la cause, vous faites votre part pour la recherche sur le cancer. L’art de joindre l’utile à l’agréable.
Vous pouvez en apprendre davantage en consultant le site internet ou la page faceb

ook :
http://www.music4cancer.com/
https://www.facebook.com/music4cancer/

1* http://www.music4cancer.com/about/

Texte: Josée Marcoux

Photos: Valéry Tremblay-Brunelle