Def Leppard de retour dans la Capitale

Alors que les gens se remettaient à peine du Festival d’été de Québec, la formation anglaise Def Leppard remplissait le Centre Vidéotron accompagné de leur première partie, Tesla.

En ouverture, Tesla réchauffa l’aréna devant une foule déjà nombreuse. Énergique et prêt à faire la fête, la formation Californien offrit leurs fans des chansons tels que Modern Day Cowboy, Love Song et Call it What you Want. Le groupe, qui fête ses 35 ans de carrière, ne chôme pas alors que les musiciens parcourent la scène à la rencontre de leurs admirateurs avant de finir leur prestation avec Signs, un cover de Five Man Electrical Band.

Le décompte de 30 minutes commença presque instantanément, nous invitant à patienter pour Def Leppard. Personal Jesus de Depeche Mode accompagna les dernières minutes d’attente alors que Rocket fit exploser la salle, tous bondissant de leur siège et chantant en chœur. La tournée canadienne reste bien semblable, visuellement, au spectacle vu il y a trois ans. Malgré tout, les fans au rendez-vous ont eu de la bonne musique et un concert mémorable. Avec plusieurs titres de l’album Hysteria, qui a maintenant 32 ans, la formation ne cessa de faire chanter et crier la foule avec Armageddon it, Love Bites et Pour Some Sugar on Me. Le tout sans oublier Let’s Get Rocked, Rock On et Two Step Behind où les musiciens se retrouvèrent tous sur le catwalk. C’est sur Rock of Ages et Photograph que Def Leppard salua ses fans et se donna rendez-vous pour une prochaine soirée.

Photo d’archive

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.