Xavier Rudd @ le Métropolis, 18.07.2017

Xavier Rudd était de passage au Métropolis de Montréal mardi dernier avec Christina Holmes pour assurer sa première partie. La place était très remplie lors de mon arrivée vers 20: 00, les gens semblaient déjà installés depuis un bon moment, verres à la main. Ce spectacle était destiné à monsieur et madame tout le monde. J’ai vu des préadolescents assis jouer à leurs jeux vidéo; probablement en attendant leurs parents, des chums accompagnez leur blonde, des couples, des hippies, des gangs d’amis ainsi que des gens seuls. La salle était remplie de gens de tous les âges; plusieurs s’éclataient sur le parterre et d’autres sont restés assis vers l’arrière et au balcon. Je ne sais pas si le spectacle était sold out ou non, mais Le Métropolis était selon moi quasi rempli en ce mardi soir, preuve que Xavier Rudd était très attendu par les Montréalais et Montréalaises. C’était une soirée relaxe, avec une ambiance décontractée par cette journée de juillet très chaude et humide. Christina Holmes a entamé sa première chanson vers 20: 00.

Christina est une chanteuse soliste qui s’accompagne à la guitare acoustique. Le jet de lumière puissant qui la visait lui donnait un air angélique, rayonnant parmi la salle bondée et sombre. Lorsqu’elle commença à chanter, on pouvait alors confirmer qu’elle avait l’air d’un ange: elle a une très belle voix. Les gens qui connaissaient ses chansons se sont regroupés à l’avant pour chanter avec elle et il arrivait parfois qu’elle laisse la foule terminer certains refrains.

Christina a deux albums à son actif: Peace Love & C​.​Holmes ainsi que Stand Up, sorti dernièrement. Elle performa pendant environ 45 minutes. Vers la fin, beaucoup de gens parlaient dans la salle, ce qui pouvait en déranger quelques-uns. Je me suis dit que la majorité des spectateurs devaient être présents dans le seul but de voir performer Xavier et qu’après trois quarts d’heure de chansons acoustiques: les gens avaient de plus en plus hâte au spectacle principal.

Xavier Rudd s’est fait quelque peu attendre: des jeux de lumière et une intro préenregistrée excitèrent la foule pendant quelques minutes avant qu’on puisse enfin l’apercevoir vers 21: 15. Vêtu seulement d’une salopette de jeans bleu, il portait aussi un grand capuchon qui nous empêchait de bien voir son visage pendant la première chanson. Le début du spectacle était magique: dès les premières notes et paroles, l’ambiance est devenue électrisante. Les basses étaient très puissantes et résonnaient en chacun de nous. Le tempo était entraînant et même les gens qui comme moi ne savaient pas trop à quoi s’attendre ont probablement été très impressionnés et emportés par ce rythme festif. Je suis restée à l’avant de la salle pendant les trois premières chansons pour ensuite me retirer vers l’arrière; il faisait très chaud et j’ai voulu laisser la place à ceux et celles qui se déhanchaient sur la musique style reggae.

Originaire d’Australie, Xavier Rudd possède un riche répertoire de chansons de style Blues, Folk Rock, Reggae et musique du Monde. C’est un artiste aux multiples talents: voix, guitares, harmonica, tambour aztèque et le plus impressionnant: le didgeridoo. Mais quel bel instrument! Il était installé en plein centre du stage. Énorme, gracieux et parfaitement verni, il est sans aucun doute une pièce de grande valeur. Tous étaient intrigués par cet instrument rare et inconnu, qui caractérise et différencie Xavier des autres chanteurs similaires.

Un drapeau arborant un gros rond jaune sur un fond moitié noir et rouge était déployé en arrière-plan. Il représentait le Soleil, la terre et le ciel, pour nous rappeler que nous, habitants de la Terre sommes tous frères et sœurs. Un concept qui représente parfaitement les valeurs de l’artiste. Ayant plusieurs albums à son actif; 8 enregistrements studio et 6 en public, si vous ne connaissez pas Xavier Rudd, vous en avez beaucoup à découvrir.

Pendant le spectacle, qui dura près de 1: 45, les chansons se succédèrent passant de rythmes plus ou moins rapides aux ballades plus lentes. Un succès du célèbre Bob Marley a été repris: No Woman No Cry. C’était une surprise inattendue en milieu de soirée. Malheureusement, la foule chantait la chanson comme elle est chantée par Bob au lieu d’écouter Xavier l’interpréter à sa façon.

Deux chanceuses ont été invitées à monter sur scène. Xavier voulait visiblement danser et s’amuser avec elles pour faire lever le party dans la salle courant d’un côté à l’autre, mais l’une d’elles était complètement figée! Il était évident qu’elle était sous le choc d’être si près de son artiste favori! Lorsqu’est venu le temps de quitter la scène, elle lui demanda une accolade et on devina qu’il lui a dit quelques paroles à l’oreille. Elle semblait ensuite encore plus émue! Ce qui lui a valu un autre câlin de la part de l’artiste. Cette fan était complètement comblée. S’en suivit un solo de drums impressionnant de par sa complexité et sa durée, exécuté par le batteur qui accompagnait Xavier.

Ce que j’ai aimé de ce spectacle: l’introduction très originale et charismatique, le didgeridoo, les chansons à la fois entraînantes et envoûtantes, l’interaction avec la foule et la sensation apaisante que procure cette musique reggae. Ce que j’ai le moins aimé: la chaleur accablante qui était difficile à endurer et la foule qui semblait parfois désintéressée et qui se mettait à jaser entre et pendant les chansons! Je comprenais mal pourquoi ces gens qui semblaient à la base si impatients et excités par ce spectacle pouvaient ensuite ignorer ce qui se passait sur la scène et les autres autour par le fait même. Cela m’a semblé quelque peu irrespectueux.

J’ai passé une agréable soirée et appris à découvrir encore plus un musicien que j’aimais déjà. Xavier Rudd est un artiste qu’il vous faut absolument voir au moins une fois si vous êtes amateur de reggae et de musique du monde. Vous pouvez en apprendre davantage sur lui en vous rendant sur son site internet que voici:

http://www.xavierrudd.com/

Pour écouter ou lire Christina Holmes et Xavier Rudd:

https://www.facebook.com/XavierRuddOfficial

https://www.google.ca/#q=xavier+rudd+youtube

http://www.christinaholmesmusic.com/

https://christinaholmesmusic.bandcamp.com/

Texte: Josée Marcoux

Photos: Cindy Therrien